Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PALLAS ATHENE — Résultat en bref

Project ID: 17728
Financé au titre de: FP6-SOCIETY
Pays: Allemagne

Des modèles de rôle pour les femmes dans la science

Les chercheurs femmes se sont rassemblées dans le cadre d'une initiative financée par l'UE en vue de servir de modèles et de promouvoir la participation des femmes dans la science et la technologie. Les efforts du projet visaient également à sensibiliser davantage le public et à influencer le développement de politiques appropriées.
Des modèles de rôle pour les femmes dans la science
Le projet Pallas Athene («Ambassadors for women and science - Use of best practice instruments to strengthen women in research») œuvrait à encourager la participation des femmes dans la science et la technologie (S&T). Les objectifs de cette action de soutien spécifique financée par l'UE étaient basés sur les divers facteurs contribuant à la sous-représentation des femmes dans les postes à haute responsabilité dans les organismes scientifiques. Il s'agit notamment d'un manque de modèles de rôle, d'une culture professionnelle exclusivement dominée par des hommes et l'intégration insuffisante de la dimension homme/femme dans la recherche européenne. Cette initiative est très importante si l'on considère que les candidatures à des subventions ne nécessitent plus la soumission des plans d'action sur la dimension homme/femme.

Les partenaires de Pallas Athene ont rassemblé 20 scientifiques de haut niveau de six centres d'association Helmholtz. Ces femmes chercheurs excellentes, que l'on surnomme les ambassadrices, utilisent une gamme d'instruments de meilleures pratiques lorsqu'elles mettent à contribution leur qualité de modèles de rôle pour donner plus de pouvoir aux femmes dans la science.

L'un de ces instruments, réalisé par le Deutsches Krebsforschungszentrum (DKFZ), est l'outil SGP (Science Goes Public). Il a permis aux ambassadrices de présenter au public leurs résultats de recherche dans un effort de renforcer l'intérêt pour la science, particulièrement pour les jeunes. SGP était mené en association avec les écoles, les universités et des institutions de formation d'enseignants. L'outil SGP a également été adopté et utilisé plusieurs fois par deux autres centres.

Deux autres instituts ont réalisé des mesures de «physik.begreifen» (DESY), «kidsbits» (IPP) et «Women in science - science for women» (GSF), spécifiquement conçus aux fins du projet Pallas Athene. Par le biais de sous-projets tels que SGP et «Grasp Physics», les ambassadeurs et les étudiants en formation d'enseignants jouaient un rôle majeur dans la mise en œuvre de didactique de l'enseignement supérieur et pour renforcer le développement des politiques scientifiques pour les programmes étudiants.

Globalement, le projet s'est révélé être un véritable succès et l'on a observé une augmentation du nombre de scientifiques femmes dans six centres de l'association Helmholtz à la fin du projet. Les efforts ne se sont pas arrêtés là; en effet, des discussions et des échanges d'expérience concernant l'égalité homme/femme et des mesures pour renforcer la représentation des femmes dans la S&T ont lieu et font l'objet d'une promotion active.

Informations connexes