Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

INCOMAT — Résultat en bref

Project ID: 32918
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Allemagne

L'expertise biomédicale européenne regarde à l'Est

L'Europe de l'Est et les Balkans occidentaux ont beaucoup à gagner si l'UE leur montre comment transformer des résultats de recherche fondamentale en applications dans le domaine biomédical.
L'expertise biomédicale européenne regarde à l'Est
Avec une population mondiale qui vieillit et un besoin croissant en implants orthopédiques, dentaires ou cardiovasculaires, les matériaux biomédicaux sont devenus très demandés. C'est pourquoi le projet Incomat («Creating international cooperation teams of excellence in the field of emerging biomaterial surface research») a été mis sur pied afin d'accroitre l'interconnexion des Balkans occidentaux et des nouveaux États indépendants dans ce domaine.

Le projet voulait établir des équipes d'excellence réunissant des experts européens, américains ou provenant des pays tiers spécifiquement ciblés. Incomat a donc réuni 15 partenaires de 10 pays différents provenant pour la plupart d'instituts de recherche, ensemble, ils ont réussi à révéler le potentiel caché des pays tiers dans le secteur des biomatériaux et de la santé.

L'une des premières observations faite par le projet est le faible lien unissant recherche fondamentale et industrie. Plusieurs pays ciblés par le projet ont des instituts de recherche exceptionnels mais sans aucun mécanisme permettant à l'industrie d'exploiter leurs travaux. De plus, dans ces pays, les sociétés d'appareils médicaux sont le plus souvent liées à des entreprises étrangères qui n'exploitent pas les centres de recherches du pays ou leurs résultats.

Ce modèle est à l'inverse de celui observé en Europe occidentale et dans l'UE où la recherche se fait toujours en partenariat avec l'industrie. Pour résumer, le potentiel inexploité de tous ces centres de recherche, ces études et cette expertise dans les biomatériaux pourrait rapidement profiter à l'industrie de ces pays et favoriser d'importants progrès dans ce domaine. Si l'Union européenne aidait à combler le fossé entre la recherche et l'industrie dans ces pays tiers si proches d'elle, elle créerait une situation gagnant-gagnant non seulement pour ses voisins de l'Est mais pour tout le continent.

Informations connexes