Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La sécurité alimentaire et économique d'un type ancien de grain

La sécurité alimentaire est un problème croissant, particulièrement dans les climats hostiles de larges populations. Des chercheurs financés par l'UE ont évalué un grain de pseudo-céréale riche en protéines et résistant à la sécheresse et à la chaleur que l'on pourrait utiliser non seulement comme aliment mais également comme culture fournissant un revenu aux régions les plus vulnérables du monde.
La sécurité alimentaire et économique d'un type ancien de grain
L'amarante est un type de plante invasive riche en protéines et sans gluten qui constituait la principale source de nourriture au Mexique et en Amérique du Sud il y a des milliers d'années. Elle est très nourrissante, se développe facilement dans les climats arides et chauds des régions susmentionnées, avec plus de 50 espèces connues aujourd'hui. Beaucoup d'intérêt a été accordé à l'amarante, mais avec l'avènement récent des technologies plus modernes, l'on a pu élucider les propriétés de diverses espèces dans l'objectif du développement ciblé de nouvelles variétés.

Le projet Amaranth:Future-Food («Adding value to holy grain: Providing the key tools for the exploitation of amaranth the protein-rich grain of the Aztecs») a été conçu par 11 partenaires internationaux dans l'optique de fournir une base pour l'exploitation efficace et durable de l'amarante, pour la sécurité alimentaire et également pour la vente afin d'aider les populations vulnérables.

L'équipe d'Amaranth:Future-Food a démontré que le croisement génétique de l'amarante peut produire les caractéristiques souhaitées et qu'il s'agit d'une plante facile à cultiver dans diverses conditions de sol et climatique. En plus de l'utiliser sous sa forme végétale comme aliment pour les hommes ou les animaux, l'huile d'amarante présente un grand intérêt pour le secteur pharmaceutique pour son potentiel comme complément alimentaire et pour le secteur des cosmétiques pour une utilisation dans divers produits pour les cheveux et le corps; ainsi, sa valeur commerciale comme culture est assez intéressante.

En résumé, la technologie moderne a permis aux chercheurs financés par l'UE du projet Amaranth:Future-Food de manipuler et de caractériser l'amarante comme une culture adéquate pour une exploitation alimentaire et industrielle par des populations vulnérables dans les régions chaudes et arides. Les résultats du projet soutiennent le potentiel de cette plante invasive ancienne riche en protéines à assurer la sécurité alimentaire et économique de l'Amérique du Sud et centrale ainsi qu'à d'autres régions du monde se trouvant dans la même situation difficile.

Informations connexes