Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EACCAD — Résultat en bref

Project ID: 37870
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Pays-Bas

Améliorer le diagnostic des souches de Clostridium difficile

Récemment, une augmentation des infections nosocomiales à Clostridium difficile a été enregistrée dans toute l'Europe. Pour contrôler l'éruption d'une épidémie, les scientifiques européens ont développé des essais innovants pour le diagnostic et le suivi de la propagation des bactéries.
Améliorer le diagnostic des souches de Clostridium difficile
Clostridium difficile est une bactérie opportuniste qui infecte l'intestin en perturbant la flore intestinale normale. Il s'agit d'une des infections nosocomiales les plus répandues en raison de sa résistance aux antibiotiques et de sa prévalence auprès de la population âgée. Récemment, une souche hypervirulente est arrivée en Europe qui était auparavant confinée en Amérique du Nord. Cela a contribué à une augmentation massive des incidences de maladies associées à Clostridium difficile et des morts associées. Pour contrôler une épidémie, il est essentiel de développer des essais pour des diagnostics rapides et un suivi d'une telle souche hypervirulente.

Le projet Eaccad («European approach to combat outbreaks of clostridium difficult associated diarrhoea by development of new diagnostic tests») visait à développer des tests de diagnostic qui distinguent les souches résistantes antibiotiques et hypervirulentes de Clostridium difficile ordinaire. Le consortium a utilisé des déterminants à base d'ADN et d'antigène et de résistance antibiotique aux côtés d'ensembles d'ADN pour identifier les différences de souches. Ces techniques ont été développées dans des ensembles par certains partenaires de projet.

Les résultats du projet Eaccad permettront la détection de souches résistantes aux antibiotiques et hypervirulentes, permettant la formulation d'une stratégie pour lutter la propagation de bactéries. Ils amélioreront la santé publique et réduiront les coûts pour la gestion de maladies.

Informations connexes