Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un traitement non toxique du bois, prometteur pour les PME

Par rapport au béton, le bois offre de nombreux avantages d'ordre esthétique, financier ou environnemental. Cependant, son exposition aux éléments peut conduire à des dommages irréparables.
Un traitement non toxique du bois, prometteur pour les PME
Initialement, le bois utilisé en extérieur était traité à l'aide de substances toxiques comme l'arsenic, mais elles ont été interdites. La mise au point d'un traitement non toxique qui prolonge la durée de vie du bois, apporte à plusieurs milliers de PME la possibilité d'exploiter l'intérêt croissant pour ce matériau.

La compétitivité du bois dans le secteur de la construction passe par sa protection contre l'humidité, les ravageurs et les moisissures. Cependant, cette protection ne doit pas mettre en danger les professionnels du secteur ni l'environnement. Le projet Surfasam («Innovative 'green wood treatment' to achieve Risk Class4 protection») financé par l'UE s'est attaqué à ce défi.

Il a conduit des travaux approfondis pour sélectionner les bois convenant aux tests avec une gamme de nouveaux traitements, respectueux de l'environnement. Il fallait que l'Europe dispose d'un stock suffisant et que le bois convienne à la construction comme aux protocoles standardisés de test. Le projet Surfasam a sélectionné certains bois de feuillus et de conifères.

Après une période de conditionnement à température constante, des pièces de tailles variées de chêne, hêtre, pin sylvestre et épicéa ont été imprégnées avec des traitements différents. Ces traitements ont été mis au point à partir d'ingrédients naturels, à savoir des huiles de tournesol et de colza, respectivement riches en acide linoléique et oléique. Les tests ont montré que ces alternatives nettement plus «vertes» peuvent conférer une protection de classe 4, similaire aux produits classiques de type ASAM (méthanol, anthraquinone et sulfite en milieu basique).

Les résultats du projet devraient être extrêmement avantageux pour les milliers de PME impliquées dans la fourniture de bois d'œuvre en Europe.

Informations connexes