Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

TWINLATIN — Résultat en bref

Project ID: 18436
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Suède

Atteindre les bassins fluviaux d'outre-mer

L'Union européenne a jumelé deux de ses bassins fluviaux avec cinq bassins partenaires de l'autre côté de l'Atlantique. Cette initiative a permis d'effectuer un transfert de connaissances et d'autonomiser les nations concernées afin qu'elles gèrent leurs ressources en eau de manière plus efficace.
Atteindre les bassins fluviaux d'outre-mer
L'érosion des sols et la pollution accablent depuis longtemps les pays d'Amérique latine et des Caraïbes mais les dégâts provoqués par l'homme ont encore exacerbé cette situation. Des inondations en passant par la dégradation des sols ou la pollution, les problèmes ne manquent pas dans cette partie du monde qui a un besoin urgent de solutions et de savoir-faire.

Le projet Twinlatin («Twinning European and Latin-American river basins for research enabling sustainable water resources management») financé par l'UE a décidé de traverser l'Atlantique et d'apporter aux bassins fluviaux de ces pays, les connaissances qui leur manquent. Les bassins fluviaux ciblés par le projet dans cette région étaient le bassin du rio Baker (Chili-Argentine), le bassin du Catamayo-Chira (Pérou-Équateur), le bassin du fleuve Cauca (Nicaragua) et enfin le bassin du rio Quarai/Cuareim (Uruguay-Brésil).

Le projet les a jumelé avec le bassin de la Tamise au Royaume-Uni et celui du Norrström en Suède, en se focalisant sur les programmes de l'UE, «Water for life» et la directive-cadre sur l'eau (WFD, pour Water Frame Directive) entre autres.

Le projet s'est donc attaché à transférer avec rigueur, connaissances et méthodes de gestion à tous les intervenants. Il a entrepris et facilité l'évaluation des effets du changement climatique sur la disponibilité en eau et sa qualité sur les sept bassins fluviaux. L'équipe du projet a élaboré une banque de données regroupant défis et solutions potentielles en impliquant les acteurs adéquats dans cette entreprise. Elle a conçu des stratégies de gestion durable et analysé l'impact de la pollution. L'équipe a également classifié les masses d'eau et évalué la vulnérabilité des habitats et de l'environnement en prenant en compte l'impact socioéconomique.

Les membres du projet ont travaillé en étroite collaboration avec les intervenants des différents pays et assuré le transfert des connaissances et des résultats de recherche à tous les acteurs des différentes institutions concernées. Ces travaux regroupaient par exemple, les forces et les faiblesses des pays riverains de chaque bassin fluvial avec des propositions et recommandations destinées à les améliorer. Les efforts du projet représentent un schéma intégré de gestion des ressources en eau qui permet d'améliorer la coopération transfrontalière tout en poussant les pays impliqués à développer leurs propres solutions.

Informations connexes