Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PAEPARD — Résultat en bref

Project ID: 43657
Financé au titre de: FP6-COORDINATION

Améliorer la collaboration dans la recherche agricole

La recherche agricole pour le développement est essentielle afin de dynamiser le secteur et de soutenir un développement durable en Afrique. Les efforts réalisés dans ce sens, à l'instar de ceux de l'un des projets financés par l'UE, peuvent aussi aider le continent à atteindre plusieurs objectifs du millénaire pour le développement visant à réduire l'insécurité alimentaire et la pauvreté.
Améliorer la collaboration dans la recherche agricole
Le projet Paepard («Building up a platform for African-European partnership on agricultural research for development») a cherché à stimuler et améliorer la collaboration entre les parties prenantes de la plate-forme de recherche pour le développement de l'agriculture africaine (RAD) en Europe et en Afrique, afin d'améliorer les opportunités d'apprentissage mutuel et de partage des connaissances. Le projet visait ainsi à augmenter le nombre et la valeur des projets de recherche communs pour la RAD africaine, présentés dans le cadre du Fonds européen de développement 10 (EDF10) et du septième programme-cadre (7e PC) financé par l'UE.

Les principaux partenaires et prestataires du projet étaient le Forum africain pour la recherche agricole (FARA) et le Forum européen sur la recherche agricole pour le développement (EFARD), le Consortium européen de la recherche agricole sous les tropiques (ECART) par le biais de ses réseaux institutionnels, et le réseau NATURA (un réseau d'universités et d'organisations scientifiques impliquées dans le développement agricole dans les régions tropicales et subtropicales). Les membres du projet ont évalué certains partenariats Afrique-Europe de la RAD, conduit une enquête en ligne auprès des parties prenantes européennes et africaines, et organisé trois ateliers de consultation en Afrique.

Les principaux résultats de ces activités ont été publiés en 2007 dans un rapport identifiant divers obstacles importants au renforcement de la collaboration de la RAD Afrique-Europe. Selon les chercheurs, les partenariats de la RAD manquent d'informations et de connaissances sur les opportunités de financement, et la participation du secteur privé et de la société civile est contrariée par le fait que les partenaires viennent principalement d'universités et d'instituts de recherche En outre, les mécanismes de coordination financés par la CE peuvent faciliter davantage les interactions entre les diverses parties prenantes. De leur côté, les partenaires africains éprouvent des difficultés à accéder aux instruments proposés par la CE pour soutenir la RAD, ainsi qu'à mettre en œuvre les règles financières et administratives.

Le projet Paepard a souligné l'importance d'établir une plateforme entre les deux continents pour mettre en commun les pratiques des scientifiques, agriculteurs, ONG, entreprises du secteur privé et représentants des gouvernements. Les expériences passées soulignent la nécessité de mettre en place des partenariats de recherche plus inclusifs, impliquant des intermédiaires neutres n'appartenant pas au secteur de la recherche, qui faciliteraient les communications et aideraient à formuler les initiatives. Elles ont aussi montré le besoin de mécanismes et de ressources capables de soutenir des partenariats dynamiques, ainsi que d'un système d'informations efficace sur les opportunités de financement.

Ces mécanismes de soutien favoriseraient les initiatives visant à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement et aideraient l'Afrique à bénéficier d'une RAD mieux coordonnée, capable d'apporter les connaissances et les compétences adéquates pour lutter contre la pauvreté et les menaces pour l'environnement.

Informations connexes