Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

POP&C — Résultat en bref

Project ID: 506193
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Norvège

Minimiser les risques de pollution engendrée par les déversements pétroliers en mer

Les conséquences de la pollution pétrolière en mer peuvent durer des décennies et nuire aux écosystèmes bien au-delà de l'emplacement de l'accident initial. Une étude approfondie de l'UE a calculé les risques et analysé les mesures correctives en vue de minimiser les effets dévastateurs d'un déversement pétrolier accidentel.
Minimiser les risques de pollution engendrée par les déversements pétroliers en mer
Le naufrage du pétrolier Prestige en 2002 a provoqué une grande marée noire avec des milliers de kilomètres de côtes souillées en Espagne, en France et au Portugal. Ce désastre s'est produit seulement trois ans après une catastrophe similaire impliquant l'Erika, au large de la Baie de Biscay. En réaction à cette tragédie, le projet POP&C («Pollution prevention and control - Safe transportation of hazardous goods by tankers») a axé la recherche sur la prévention et la réduction des risques au travers de la conception de navires en fonction de leur profil opérationnel, aussi bien pour les pétroliers existants que ceux en construction.

Les dommages infligés en cas d'incapacité pour un pétrolier de maintenir son intégrité dépendent de plusieurs facteurs. L'équipe en charge du projet POP&C a donc divisé le programme de recherche en sections distinctes afin de couvrir tous les risques possibles et limiter les effets de tout déversement pétrolier. Les risques graves tels que les collisions, les défaillances structurelles et les pertes de stabilité ont été identifiés et classés. Puis, les conséquences d'une pollution ont été évaluées suivant un cadre basé sur les risques.

La réduction des risques a été analysée par des mesures préventives et un renforcement de la sécurité post accident. Les mesures de contrôle comprennent des outils d'aide à la décision, des interfaces homme-machine et un refuge, une étape importante dans l'assistance apportée à ceux impliqués dans des incidents. Un refuge - un endroit approprié pour amarrer - peut offrir un emplacement où les bonnes décisions peuvent être prises au bon moment.

L'analyse des risques a donné des résultats très positifs. Les scénarios des accidents les plus graves ont été identifiés et ont servi de situations représentatives tout au long de la recherche. Dans le cadre du projet POP&C a également été développé un outil spécifique aux dégâts et infiltrations dans le sol dus aux fuites d'hydrocarbures et destiné à calculer le volume probable de pétrole déversé.

Une série d'études de cas portant sur l'évaluation d'un pétrolier de type Aframax a révélé que l'utilisation des méthodes de réduction des risques du POP&C pourrait diminuer les risques dans une proportion de 35 %. Les chercheurs ont également évalué des outils génériques d'aide à la décision et découvert qu'ils étaient utiles pour réduire la gravité de la pollution provenant de navires Aframax.

Les méthodes et les recommandations du projet POP&C peuvent réduire la pollution engendrée par des accidents de pétrolier en améliorant la réglementation et la conception des navires en fonction de leur profil opérationnel. En Europe, les importations de pétrole par voie maritime sont toujours aussi importantes et il est donc crucial de protéger l'environnement contre tout risque d'accidents qui impliqueraient des pétroliers.

Informations connexes