Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SRDTOOLS — Résultat en bref

Project ID: 502485
Financé au titre de: FP6-POLICIES

Repenser la politique de développement urbain durable

Une équipe de chercheurs financée par l'UE a proposé une nouvelle approche pour l'évaluation du développement régional durable. L'étude visait à mieux intégrer et structurer le débat impliquant plusieurs parties prenantes et les demandes sur le processus décisionnel le concernant.
Repenser la politique de développement urbain durable
Les politiques de développement durable et les programmes connexes portaient principalement sur le pilier environnemental du développement durable. Les recherches montrent que beaucoup de décideurs politiques et d'évaluateurs n'ont pas encore bien compris les éléments critiques de ce domaine et leurs conséquences. En tant que telle, cette approche est nécessaire pour garantir à toutes les parties prenantes d'influencer le développement politique dans ce domaine important.

Le projet SRDTOOLS («Methods and tools for evaluating the contribution of cohesion policies to sustainable regional development (SRD)») portait sur le besoin de mieux intégrer les trois piliers du développement durable (économique, social et environnemental) et de parvenir à davantage de cohérence dans les méthodes utilisées pour évaluer les paramètres pertinents. Les partenaires du projet ont donc orienté les objectifs de leur politique régionale sur la conception du programme et sa mise en œuvre afin de développer des outils pouvant soutenir le processus décisionnel en termes de développement régional durable (SRD, de l'anglais sustainable regional development).

L'un des principaux résultats du projet a été de redéfinir les besoins à évaluer afin d'identifier les compromis pertinents et de souligner les questions importantes pour le développement politique. SRDTOOLS a proposé la réinterprétation des trois piliers du développement durable du modèle des 4C (four capitals), où le pilier social fait la distinction entre le capital humain et social. La large portée fait qu'il est possible d'appliquer le concept du développement durable comme stock du capital non déprécié.

Avec le soutien d'études de cas régionaux, les chercheurs ont pu identifier les compromis entre les capitaux naturel, fabriqué, social et humain. Cette approche permet une meilleure étude du degré dans lequel les régions suivent réellement la voie de développement durable. Ainsi, les chercheurs sont plus à même d'évaluer la contribution des politiques de cohésion pour des efforts liés. Ces études de cas ont montré l'efficacité de l'approche des compromis pour la clarification de questions importantes, confirmant par là même leur importance et contribuant à faire la distinction entre les questions dérisoires et importantes.

La matrice de délibération KerBabel («DM» ou «Cube») a été développée pour soutenir le processus décisionnel en mettant en avant les options ou les scénarios pour l'évaluation. La force de cet outil tient également en ce qu'il aide les utilisateurs à décrire plus facilement ce qu'implique ou pourrait impliquer l'impact de l'une des options. Ces résultats ainsi que d'autres du projet peuvent être utilisés dans d'autres recherches pour étudier les différents impacts dans de futurs scénarios.

Informations connexes