Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EU GEOCAPACITY — Résultat en bref

Project ID: 518318
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Danemark

Vers une neutralité carbone à l'échelle internationale pour compenser les émissions de dioxyde de carbone

Des chercheurs financés par l'UE ont favorisé une coopération internationale pour faire des progrès marquants dans la compréhension de la capacité mondiale en matière de séquestration du dioxyde de carbone (CO2). Celle-ci pourrait améliorer considérablement la santé de la planète et de ses citoyens jusqu'à ce que l'utilisation d'énergies plus vertes se normalise.
Vers une neutralité carbone à l'échelle internationale pour compenser les émissions de dioxyde de carbone
Étant donné qu'il est peu probable que notre dépendance aux combustibles fossiles se réduise de manière significative dans un avenir proche alors que la demande en énergie progresse, entraînant une augmentation des émissions de CO2, l'opération de capture et de stockage de CO2 (CCS) pourrait largement compenser les émissions de dioxyde de carbone à court ou moyen terme. Le projet EU Geocapacity («Assessing European capacity for geological storage of carbon dioxide») a été mis en place pour faciliter l'adoption de programmes CCS à l'échelle européenne tout en incluant des pays tels que la Chine, l'Inde et la Russie dont le développement rapide et, par conséquent, la forte croissance de la demande en énergie présentent des défis majeurs pour la diminution des émissions de CO2 au niveau mondial.

L'équipe de chercheurs a réalisé un inventaire détaillé des sources de CO2, notamment celles à émissions élevées, et évalué le potentiel de stockage de CO2 de chacun des pays de l'UE concerné. Les données ont servi à créer le système d'information géographique (GIS) EU Geocapacity qui a révélé que même en se basant sur des estimations prudentes les sites européens pris globalement avaient la capacité de stocker l'équivalent de 62 années d'émissions de CO2.

Les études économiques réalisées incluaient les avantages potentiels de l'utilisation du CO2 issu d'un programme CCS pour les techniques de récupération assistée du pétrole (ou EOR pour Enhanced oil recovery), de récupération assistée de gaz (ou EGR pour Enhanced gas recovery) et de récupération assistée de méthane dans une couche de houille (RAMCH), ou Enhanced coal bed methane recovery (ECBM) en anglais, par le biais d'injection de CO2 dans les réservoirs ou les couches de houille. Selon des rapports récents, l'énorme potentiel que présente la combinaison entre programme CCS et technique de récupération assistée par injection de CO2 pourrait fournir une solution cruciale à court terme concernant les émissions de gaz à effet de serre (GHG).

Enfin, l'équipe de chercheurs a défini des critères techniques pour la sélection de sites de stockage de CO2 sécurisés et adaptés au piégeage à long terme et ont développé un système amélioré d'aide à la décision (DSS) pour évaluer aisément la faisabilité économique d'un programme CCS. Ils ont amélioré le transfert de technologie à l'intention des experts chinois et ont contribué à l'élaboration d'un composant chinois dans la base de données du GIS. En outre, ils ont favorisé le développement de programmes CCS en Inde et en Russie.

L'équipe de recherche EU Geocapacity a fait des progrès marquants dans la compréhension de l'infrastructure CCS en Europe. Elle a initié une coopération internationale par le biais du transfert de technologie et l'instauration de normes et de critères de sélection de sites. Globalement, les résultats du projet EU Geocapacity jettent les bases de programmes CCS internationaux qui ont le potentiel de compenser largement les émissions de CO2 produites par la dépendance continue aux combustibles fossiles jusqu'à ce que les énergies durables deviennent la norme.

Informations connexes