Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FARMSEEDOPORTUNITIES — Résultat en bref

Project ID: 44345
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: France

Un plan de secours pour la production locale

L'UE a reconnu que des normes trop strictes ont pu porter atteinte à la diversité de l'agriculture et des produits locaux en Europe. Elle vise maintenant à protéger les cultivars locaux et régionaux via une nouvelle législation.
Un plan de secours pour la production locale
Les lois régissant la commercialisation des semences en UE mettre en danger les variétés et cultivars locaux, conduisant à la nécessité de préserver la richesse de l'Europe en la matière. Le projet Farmseedopportunities («Opportunities for farm seed conservation, breeding and production») financé par l'UE a entendu cet appel en faveur d'une biodiversité agricole. Il a cherché comment faciliter la certification et la commercialisation des semences afin de préserver les ressources génétiques et de revenir en arrière par rapport à une production uniforme, même au niveau génétique.

Les chercheurs du projet ont évalué les besoins en matière de diversité des variétés. Ils ont étudié les problèmes de sélection dans les fermes, de production des semences, et des systèmes agricoles régionaux, mettant au clair des définitions et des points obscurs comme les cultivars traditionnels, la production locale et la production traditionnelle.

Le projet Farmseedopportunities a ensuite rédigé des recommandations pour la commercialisation de semences de cultivars traditionnels, la conservation, la sélection et les variétés locales à petite échelle. Il a esquissé des modèles réglementaires couvrant la distinction, l'uniformité et la stabilité pour les diverses situations et conditions en Europe, en étudiant de près les droits et les besoins des sélectionneurs et des agriculteurs impliqués.

Pour mener ces recommandations un cran plus loin, le projet a organisé plusieurs ateliers dans divers pays d'Europe. Ils ont porté sur les cultures biologiques, les systèmes agricoles alternatifs, la sélection participative des plantes et d'autres concepts majeurs pour le domaine. Suite à ces ateliers, des tests pilotes au champ ont été conduits sur le blé, le maïs, les haricots et les épinards, dans 25 fermes de France, d'Italie et des Pays-Bas.

Dans le but de mobiliser la société et d'informer les consommateurs sur les travaux dans ce domaine, le projet a une fois de plus encouragé la demande pour la production locale, et soutenu la conservation de variétés en danger. Tous ces tests, ateliers, recommandations et initiatives d'information pourraient nous éloigner d'une harmonisation trop poussée et permettre à l'Europe de retrouver sa biodiversité agricole.

Informations connexes