Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des employés en bonne santé et de meilleures céramiques pour les PME

La santé au travail et la législation associée sont essentielles à la santé et la sécurité des employés ainsi que du grand public. Des chercheurs financés par l'UE ont mis en lumière la sécurité de diverses formes de silice cristallisée respirable (SCR) pour contribuer à protéger les employés tout en soutenant les entreprises qui utilisent des formes non dangereuses.
Des employés en bonne santé et de meilleures céramiques pour les PME
La SCR figure parmi les nombreux composés dont l'utilisation a été réglementée ces dernières années. La science l'a reconnue comme une cause de silicose, une forme de fibrose pulmonaire qui se traduit par des difficultés à respirer et un décès prématuré.

Le Comité scientifique européen en matière de limites d'exposition professionnelle (CSLEP) prévoit une législation définissant un seul seuil minimal d'exposition à partir des connaissances scientifiques actuelles. Cependant, des études suggèrent que la SCR se présente sous des formes différentes dont les effets diffèrent selon la quantité de poussière qui pénètre en profondeur dans les poumons.

De nombreuses entreprises du secteur des céramiques, notamment des PME, encourraient des coûts très élevés et donc seraient en danger de disparaître si elles devaient respecter un seuil généralisé d'exposition aux SCR, alors que leurs processus pourraient en réalité ne pas être dangereux.

Le projet Siliceram a été conçu pour évaluer le caractère dangereux de diverses formes de SCR et donc faciliter la conception d'une législation qui protègera les employés tout en favorisant la survie des PME du secteur des céramiques.

La modélisation mathématique a montré que la probabilité que la poussière de SCR pénètre en profondeur dans les poumons dépend de la taille des particules. Une partie seulement des particules pénètre profondément, celles de plus grande taille étant exhalées.

Les données de dangerosité et les résultats du projet pourraient conduire à réviser les limites d'exposition des employés définies par la législation. Les avancées dans ce domaine garantiront la santé des employés et encourageront une amélioration continue, sans pour autant éliminer du marché les PME qui utilisent des SCR à moindre risque.

Informations connexes