Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

NANOBIOTACT — Résultat en bref

Project ID: 33287
Financé au titre de: FP6-NMP

La nanotechnologie montre le futur des doigts artificiels

Un projet européen a travaillé au développement du coussinet tactile d'un doigt artificiel. L'on espère que cette technologie permettra de recréer les propriétés tactiles du doigt humain.
La nanotechnologie montre le futur des doigts artificiels
Le coussinet tactile est un système extrêmement complexe en raison des caractéristiques spéciales de la mécanique de contact associée aux arêtes des empreintes digitales et la grande densité des glandes sudoripares situées sur ces arêtes.

Le projet Nanobiotact («Nano-engineering biomimetic tactile sensors») a exploré l'application de la technologie du coussinet tactile pour le développement de doigts prothétiques. L'objectif principal était de développer un capteur tactile biomimétique pour intégration dans le coussinet tactile d'un doigt artificiel. Pour y arriver, les scientifiques ont du comprendre comment les récepteurs mécaniques humains fonctionnent et ce qui les influence. Ils ont également du définir le processus du toucher humain.

Les partenaires du projet ont à l'origine étudié les paramètres neurophysiologiques et psychologiques affectant la perception de la texture chez des participants sains et présentant des déficiences sensorielles. Ils ont également étudié l'influence du frottement de la peau, l'état d'hydratation du coussinet du doigt et les lubrifiants de différentes viscosités. À l'aide de procédures de psychophysique avancées, les scientifiques ont pu estimer des seuils de rugosité et de discrimination des vibrations, d'hydrophobicité et d'hydrophilicité, ainsi que de porosité de la surface tactile.

Pour déterminer les mécanismes sous-jacents de la discrimination de la texture, un groupe de volontaires d'âges différents a été soumis à une stimulation de différents types de surfaces et leurs réponses ont été enregistrées. Les paramètres de stimulus comme la texture de la surface, la force normale ou la vélocité de glissement sur l'extrémité du doigt ont été étudiés.

Sur la base de ces résultats, le projet Nanobiotact a développé un capteur de force micro à trois axes (micro-three-axis-force, MicroTAF) pour détecter la force externe appliquée. Le consortium a également mis au point des empreintes digitales artificielles pour obtenir une sélection du spectre et une amplification des informations tactiles du doigt humain.

Nanobiotact a réalisé les recherches originales qui ont conduit à la création d'un capteur qui imite la résolution spatiale et la sensibilité du coussinet de doigt humain. La diffusion de cette nouvelle technologie dans l'industrie profitera aux patients présentant une déficience neurologique et améliorera leur qualité de vie.

Informations connexes