Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MMECC — Résultat en bref

Project ID: 44422
Financé au titre de: FP6-POLICIES

Prendre en compte le coût de la criminalité

La criminalité, comme son coût pour la société, progresse. Les experts européens en criminologie ont développé des méthodologies pour prendre en compte le coût financier et émotionnel de la criminalité. Ces dernières peuvent être utilisées pour soutenir les réformes des politiques de prévention.
Prendre en compte le coût de la criminalité
L'estimation du coût de la criminalité peut être utilisée comme moyen de développer des preuves des bénéfices des interventions de justice criminelle. Quelques États européens utilisent la méthodologie sur le coût de la criminalité pour l'incorporer dans l'estimation et l'évaluation des interventions et des expérimentations, mais cette pratique est loin d'être la norme dans l'ensemble de l'Europe.

Le projet MMECC («Mainstreaming methodology for estimating the costs of crime») avait pour objectif la sensibilisation à une méthodologie standard pour l'estimation des coûts de la criminalité principalement à l'aide d'un site web. L'accès au site web à l'adresse http://costsofcrime.org/ donne des renseignements sur la méthodologie ainsi que sur la manière d'appliquer les estimations comme justification des méthodes d'intervention contre la criminalité.

Les grandes lignes de deux méthodologies sont présentées sur le site web du projet MMECC. La première est une approche ascendante normalement utilisée par les experts en justice pénale qui ont recours à l'utilisation des coûts estimés encourus par les victimes. Sinon, une méthode descendante défendue par les économistes est fondée sur les coûts de la criminalité dans leur ensemble et incorpore dans quelle mesure les consommateurs sont prêts à payer pour la réduction de la criminalité.

L'approche standard utilisée par le projet MMECC pour le modèle est le point de vue ascendant – c'est-à-dire les différents coûts qu'un délit peut engendrer au total. Le modèle prend les meilleures estimations possibles disponibles en tenant compte des variations inhérentes aux pays. Un exemple pertinent est la perte de revenus encourus par une victime blessée, qui peut être très différente dans les pays d'Europe.

Un traitement véritablement complet des composants de coût de la criminalité commence par une analyse des coûts tels que les services d'aide aux victimes et va jusqu'à inclure des dommages incorporels comme la douleur et la souffrance. Regardant vers l'avenir, une section de développement pour le futur inclut des hypothèses concernant le développement du modèle et des modifications éventuelles.

Le projet MMECC a amené des spécialistes des politiques en matière de justice pénale à partager et appliquer avec succès leurs conclusions sur les coûts de la criminalité. La dissémination des méthodologies sur le site web du projet MMECC sera très précieuse pour l'élaboration de politiques de prévention de la criminalité dans l'ensemble de l'Europe.

Informations connexes