Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

IN EX FISH — Résultat en bref

Project ID: 22710
Financé au titre de: FP6-POLICIES

Une approche holistique de la gestion de la pêche

Un projet de développement et d'application de nouvelles métriques a ouvert la porte d'une nouvelle ère dans la gestion de la pêche. L'approche va au-delà du simple comptage des stocks de poissons et donne une meilleure vue d'ensemble des ressources se trouvant sous la surface des océans.
Une approche holistique de la gestion de la pêche
L'expérience a démontré qu'une méthode de gestion de la pêche centrée sur les ressources en poisson n'était pas toujours efficace. La raison réside dans le fait que la santé des stocks de poissons dépend de plusieurs facteurs, dont certains n'ont aucun lien direct avec les poissons. Ces facteurs dits extrinsèques peuvent être soit naturels, comme le climat, soit d'origine humaine, comme la pollution de l'eau.

Le projet IN EX FISH («Incorporating the extrinsic drivers into fisheries management») a cherché à comprendre ce système complexe. Un financement de l'UE a servi à réunir un groupe d'experts européens dans les domaines concernés. Ils ont passé en revue les recherches passées et actuelles et établi une liste des principaux facteurs anthropogéniques et naturels, comprenant les conditions environnementales, la disponibilité des réserves alimentaires, les déversements de polluants et le taux de mortalité par la pêche.

L'étape suivante impliquait d'adapter un modèle additif généralisé (GAM) pour évaluer l'importance relative de ces facteurs extrinsèques. Ils ont découvert que dans l'ensemble l'état de santé des stocks de poissons était essentiellement influencé par des aspects anthropogéniques. La mise en œuvre de mesures correctives reste un défi majeur, mais au moins la relation existante est bien comprise. En revanche, bien qu'ils semblent moins menaçants, les facteurs naturels sont beaucoup plus difficiles à contrôler.

Un autre modèle, le FLR (Fisheries Library in R), a ensuite été utilisé pour simuler l'impact de plusieurs initiatives de gestion appelées les règles de contrôle de l'exploitation (HCR). Au total, sept HCR ont été testées dans un large éventail de conditions environnementales.

IN EX FISH a permis d'apprendre que l'efficacité d'une HCR donnée pourrait être améliorée en l'adaptant aux conditions de l'écosystème local. Afin de réaliser le plein potentiel de cette découverte, une recommandation a été formulée pour augmenter la collecte de données concernant les facteurs naturels et anthropogéniques extrinsèques.

Informations connexes