Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CLAREFOSS — Résultat en bref

Project ID: 32438
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Pays-Bas

Une production d'acier inoxydable plus verte

Des recherches sur la production d'acier inoxydable financées par l'UE ont permis d'améliorer la fiabilité et la qualité des produits tout en étant plus respectueuse de l'environnement.
Une production d'acier inoxydable plus verte
Le formage de tôle est un processus industriel majeur en Europe impliquant quelque 500 petites et moyennes entreprises (PME) et pas moins de 65 000 ouvriers. Les pays dont la main d'œuvre est bon marché représentent une menace certaine pour cette industrie, tant en termes de contrats qu'en termes d'emplois, et seule l'innovation technologique permettra de la contrer.

Le projet Clarefoss («Clean and reliable forming of stainless steel») a justement axé ses recherches pour rendre la production en tôle d'acier inoxydable plus compétitive en améliorant la fiabilité et le respect environnemental du processus. Les partenaires du consortium ont plus particulièrement étudié le processus d'emboutissage profond où la tôle en métal est placée dans une matrice en utilisant un poinçon d'emboutissage radial dont la profondeur dépasse le rayon, d’où le terme d'emboutissage profond.

Les limitations technologiques abordées par les chercheurs de Clarefoss comprennent le phénomène du grippage où le matériau métallique peut être transféré d'une surface à l'autre au cours du formage de la tôle et générer ainsi une surface inégale. D'un point de vue environnemental, de nombreux lubrifiants utilisés actuellement pendant ce processus sont largement toxiques en raison de leur teneur en chlore et en métaux lourds. Les chercheurs du projet voulaient développer des lubrifiants basés sur des huiles minérales biodégradables et donc non toxiques.

Ils ont réussi à produire des lubrifiants plus respectueux de l'environnement tout en restant compétitifs en termes de prix et d'efficacité par rapport à ceux utilisés actuellement, comme l'ont prouvé des tests tribologiques. En réduisant le processus de détoxification des déchets, le coût d'élimination de ces lubrifiants devient ainsi particulièrement avantageux.

Les chercheurs ont également testé des matériaux de revêtements plus résistants. L'un d'entre eux, un revêtement basé sur les nitrures parait particulièrement prometteur pour l'emboutissage profond. D'autres compagnies du consortium ont étudié des insertions en métal dur et l'utilisation de matériaux ferriques contrairement aux matériaux dits austénitiques (forme allotropique non magnétique du fer).

Les chercheurs de Clarefoss ont développé des processus pour les outils de formage qui permettront d'accroître leur durée de vie d'un facteur 100. L'augmentation de la compétitivité permettra ainsi d'améliorer la sécurité des travailleurs et d'accroître l'emploi sur le marché européen tout en diminuant les émissions nocives pour l'environnement.

Informations connexes