Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

ELAST-AGE — Résultat en bref

Project ID: 18960
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: France

Gommer les rides dans les traitements anti-âges

Un projet axé sur le vieillissement des tissus a permis de mieux comprendre le cycle biologique de certains d'entre eux, les tissus élastiques. Les connaissances ainsi acquises auront très certainement un impact sur les traitements anti-âge de la peau ou des vaisseaux sanguins et in fine sur l'amélioration des possibilités de guérison.
Gommer les rides dans les traitements anti-âges
Beaucoup de maladies associées au vieillissement sont liées à une désorganisation des tissus qui s'accompagnent d'une perte d'élasticité tissulaire et entraînent toute une palette de conséquences tant physiologiques, mécaniques que sociales. D'autres dysfonctionnements liés à ces maladies touchent la respiration, la régulation de la pression différentielle et par conséquent le fonctionnement cardiaque, l'artériosclérose, l'hypertension ou la pression oculaire (glaucome).

Le projet Elast-age («Targeting the elastic tissues ageing to improve the quality of ageing») a axé ses recherches sur le vieillissement des tissus élastiques afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués et permettre à notre organisme de mieux s'adapter au vieillissement ou tout du moins à certaines de ses manifestations. Cette initiative financée par l'UE voulait identifier certains modulateurs positifs protégeant le tissu élastique du vieillissement et peut-être même de ré-initier une élastogenèse optimale.

Les partenaires du projet ont axé leurs travaux sur le cycle biologique des tissus élastiques, de leur formation à leur dégradation, ainsi que sur les bases de leurs propriétés biomécaniques. Le consortium a pu déterminer la façon dont les fibres élastiques s'assemblent et localiser les points majeurs de leur dégradation. De telles informations sont capitales pour identifier des molécules protectrices ayant le potentiel de limiter cette dégradation.

Les chercheurs du projet Elast-age ont ainsi identifié des marqueurs du vieillissement des tissus élastiques dans des modèles cellulaires. Cette information permettra de stimuler les prochaines recherches sur la présence différentielle de certains de ces marqueurs dans les cellules et les tissus adultes par rapport aux tissus élastiques jeunes ou embryonnaires. Les données obtenues par cette étude dans les modèles de culture tissulaire ont souligné le caractère complexe de la formation des fibres élastiques – certaines de ces informations ayant généré de nouvelles propositions d'optimisation pour l'ingénierie tissulaire. Ces connaissances pourront également permettre d'améliorer les propriétés biomécaniques des biomatériaux ; une matrice activée de collagène a déjà été brevetée et sera bientôt disponible sur le marché.

Les chercheurs ont utilisé la nouvelle technologie particulièrement prometteuse de microscopie multiphoton à balayage laser infrarouge (NIR-LSM, pour new infrared multiphoton laser scanning microscopy) pour analyser les échantillons tissulaires. La disponibilité de tels outils se révélera particulièrement efficace pour tester des substances pouvant retarder ou traiter certaines manifestations du vieillissement.

Des résultats expérimentaux ont déjà montré que l'extrait d'aneth était par exemple capable de réenclencher l'élastogenèse de fibroblastes cutanés provenant de donneurs adultes. Suite à ces résultats, l'un des partenaires du consortium a procédé au lancement d'extraits d'aneth sur le marché cosmétique.

Les travaux du projet Elast-age ont ainsi permis d'identifier de nouveaux marqueurs et d'élaborer des modèles et procédures utiles en bio-ingénierie qui permettront peut-être à notre organisme vieillissant de conserver certaines de ses propriétés élastiques.

Informations connexes