Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RAPRA — Résultat en bref

Project ID: 502672
Financé au titre de: FP6-POLICIES

Garder un œil sur l'encre rouge des chênes en Europe

Les chercheurs européens ont fait des progrès dans l'enregistrement et le développement d'une base de données d'informations sur un pathogène récemment introduit qui présente des risques pour les arbres en Europe et aux États-Unis.
Garder un œil sur l'encre rouge des chênes en Europe
Le projet RAPRA («Risk analysis for Phytophthora ramorum, a newly recognised pathogen threat to Europe and the cause of Sudden Oak Death in the USA») a étudié la cause récemment découverte de l'encre rouge des chênes, le Phytophthora ramorum.L'étude financée par l'UE a cherché à déterminer les risques posés aux arbres européens, aux écosystèmes forestiers et à d'autres milieux environnementaux importants.

En particulier, les partenaires du projet ont travaillé pour progresser vers une analyse des risques phytosanitaires plus précise pour les isolats de P. ramorum dans l'Union européenne et aux États-Unis. L'espèce nouvellement décrite n'a été que récemment introduite dans ces régions.

En Europe, foyer du type de compatibilité Al, c'est actuellement le pathogène en quarantaine le plus important, bien qu'il soit principalement cantonné dans des pépinières de plantes ornementales et quelques jardins aménagés. Il n'a pas encore été trouvé sur des arbres.

Le projet RAPRA a développé la base de données 1.1 qui contient des données sur les plantes et arbres infectés par P. ramorum en Europe. La base de données est utile pour cartographier les risques avec plus de 2 000 données couvrant jusqu'à 83 espèces infectées naturellement. Les données fournies au projet RAPRA par différents États membres et d'autres pays européens ont été compilées dans une série de cartes qui ont été mises à disposition sur le site web public du projet RAPRA. Les données fournies ont également été analysées pour dégager des tendances parmi les différentes études et la proportion de cas positifs trouvés dans chaque pays entre 2004 et 2006.

Un autre résultat du projet est lié au travail sur le développement, l'affinage et la publication d'une analyse des risques phytosanitaires européenne pour le P. ramorum. Même s'il n'est pas encore terminé, le document étaye et vise à conseiller la politique et la législation phytosanitaires de l'UE.

Au-delà de la durée du projet, le site web RAPRA continue de communiquer et de diffuser les résultats de projet ainsi que les informations concernant les risques posés par le P. ramorum.

Informations connexes