Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

TRKCANCER — Résultat en bref

Project ID: 37758
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: France

Élimination sélective des cellules cancéreuses métastatiques

Les métastases empêchent le traitement et l'éradication du cancer. Un consortium européen s'est attaqué au problème en ciblant le récepteur TrKB. Le récepteur TrKB appelé également récepteur neurotrophique à activité tyrosine kinase permet aux cellules cancéreuses d'échapper à la mort cellulaire programmée ou apoptose.
Élimination sélective des cellules cancéreuses métastatiques
La compréhension des mécanismes de mise en place du cancer et de sa propagation métastatique est d'une importance vitale si l'on veut concevoir des protocoles de traitement efficaces. Des études ont montré que la résistance des cellules cancéreuses à l'anoïkis (une forme d'apoptose qui se déclenche lorsque la cellule perd son point d'ancrage avec la matrice extracellulaire) étaient probablement à l'origine de la survie des cellules cancéreuses et de la propagation des métastases.

Ces recherches ont également montré que TrKB était capable d'induire l'agrégation des cellules cancéreuses et la formation de métastases in vivo, indiquant ainsi son rôle potentiel de suppresseur de l'anoïkis. Le projet TRKCANCER («The anoikis suppressor TrKB as a target for novel anti-cancer agents») s'est fixé pour objectif la validation de TrKB comme cible de nouvelles molécules anticancéreuses, l'objectif final étant de restaurer l'anoïkis et de tuer les cellules métastatiques circulantes.

Les partenaires du projet ont développé des systèmes cellulaires in vitro permettant de tester la transmission du signal médié par TrKB. Ils ont également créé de nouveaux modèles de souris permettant de caractériser les métastases et d'identifier les marqueurs biologiques potentiels de la voie de TrKB. De nouvelles molécules inhibitrices à potentiel thérapeutique ont été conçues et testées in vitro. Trois de ces molécules ont été sélectionnées pour une évaluation in vivo de leurs propriétés anti-métastatiques.

Même si des travaux supplémentaires sont encore nécessaires pour l'exploitation commerciale des recherches de TRKCANCER, les résultats sont très encourageants. Ils suggèrent que la restauration du mécanisme d'apoptose est une approche thérapeutique valable pour lutter contre le cancer.

Informations connexes