Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

DREAMS — Résultat en bref

Project ID: 33345
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: France

Un implant en diamant pour toujours

Des implants rétiniens artificiels susceptibles de traiter la cécité et certaines maladies neurodégénératives ont été développés dans le cadre du projet Dreams («Diamond to retina artificial micro-interface structures»).
Un implant en diamant pour toujours
La stimulation électrique des cellules spécialisées neuronales qui acheminent l'influx nerveux est connue pour traiter les effets de la maladie de Parkinson ainsi que d'autres dysfonctionnements dégénératifs du système nerveux central (SNC). Cette approche pourrait également avoir un impact significatif sur le traitement de la cécité.

Les dispositifs commerciaux disponibles basés sur des électrodes métalliques se décomposent cependant dans l'organisme provoquant une réaction cellulaire et la formation d'une cicatrice gliale. C'est pourquoi une nouvelle approche basée sur des implants susceptibles d'activer les neurones sans se dégrader au fil du temps est absolument nécessaire.

Les chercheurs du projet Dreams ont analysé de nouveaux types de nano-transducteurs, basés sur un diamant artificiel nanocristallin (NCD, pour artificial nanocrystalline diamond) qui ne se décompose pas dans l'organisme et profite des propriétés semi-conductrices du diamant. En créant ces implants biocompatibles, les chercheurs du consortium avaient pour objectif principal la restauration d'une vision utile pour les patients.

Les partenaires du projet ont utilisé ces films de diamant nanocristallin pour construire de nouvelles matrices sur lesquelles les cellules neuronales puissent croître et créer ainsi des implants compatibles avec l'organisme humain. Les scientifiques ont ensuite évalué le taux de survie et la stabilité des cellules prélevées sur la muqueuse de l'œil interne de rats de laboratoire. La capacité d'activation neuronale des implants a également été évaluée.

Les résultats montrent une bonne biocompatibilité du diamant avec le tissu rétinien et confirment le potentiel d'utilisation du diamant dans les prothèses neurales et rétiniennes. La réussite de ce projet permet aux malades souffrant de maladies dégénératives et aux personnes non-voyantes d'espérer qu'un jour, ils n'auront plus à rester dans le noir.

Informations connexes