Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PROCOMO — Résultat en bref

Project ID: 513023
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Finlande

Fiabilité de la commande des chaudières à co-combustion biomasse/combustibles fossiles

Grâce à des financements de l''UE, des chercheurs ont mis au point des revêtements améliorés résistant à la corrosion et un nouveau système à fibre optique de surveillance de la température qui peuvent potentiellement permettre d''accroître la mise en œuvre généralisée de la co-combustion de la biomasse avec les combustibles fossiles. Ce procédé présentera des avantages économiques pour les utilisateurs de chaudières et des avantages environnementaux pour tous.
Fiabilité de la commande des chaudières à co-combustion biomasse/combustibles fossiles
Les chaudières sont largement utilisées dans les processus de combustion visant à produire de la chaleur et de l''électricité. Compte tenu de l''objectif européen de réduction de la dépendance à l''égard des combustibles fossiles, la co-combustion de substances telles que des déchets, la biomasse, le pétrole et le charbon suscite désormais un beaucoup d''intérêt.

Cependant, la co-combustion requiert des processus beaucoup plus complexes dans les milieux extrêmes que la combustion classique, ce qui entraîne des problèmes d''érosion et de corrosion des pièces des chaudières.

Afin de renforcer la surveillance et le contrôle du processus de co-combustion et de protéger les composants sensibles des chaudières, les chercheurs européens ont mis au sur pied le projet Procomo.

Le système Procomo se compose de trois parties: une fibre optique munie d''un revêtement permettant de transmettre des informations sur la température provenant de l''intérieur de la chaudière, un revêtement de protection des pièces métalliques de la chaudière et un module d''intégration pour coupler la fibre optique et le dispositif de surveillance de la température. En outre, un logiciel sur mesure était nécessaire pour la collecte et l''analyse des données.

Les chercheurs ont donc mené des recherches approfondies sur les fibres appropriées pour le câble et ont mis au point une technologie de pulvérisation permettant de sceller hermétiquement les fibres optiques dans un revêtement métallique. Les fibres revêtues de métal ainsi obtenues se sont montrées stables avec les produits chimiques corrosifs qui réagissent généralement avec les fibres munies d''un revêtement traditionnel en verre de silice, tout en conservant tous les avantages des fibres conventionnelles.

Les chercheurs ont également mis au point un revêtement de protection en alliage métallique destiné aux pièces de chaudières, qui présente une résistance supérieure à l''érosion et à la corrosion.La modélisation par éléments finis a été utilisée pour rapporter les variations de température mesurées aux variations de contrainte et de déformation des matériaux de la chaudière. Cela a permis d''obtenir des renseignements précieux pour prédire la durée de vie des composants métalliques et d''optimiser les arrêts des programmes pour les travaux d''entretien.

Les résultats du projet Procomo peuvent potentiellement permettre d''accroître le contrôle efficace et la fiabilité des chaudières fonctionnant dans des milieux industriels difficiles, la technologie de base pouvant s''appliquer à divers autres processus et composants soumis à des milieux extrêmes.

L''exploitation des résultats du projet pourrait permettre d''augmenter la durée de vie des pièces, tout en diminuant les temps d''arrêt non planifiés, ce qui se traduirait par des avantages économiques pour les utilisateurs. En outre, l''amélioration de la mise en œuvre de la co-combustion pourrait permettre de contribuer à réduire la dépendance de l''Europe à l''égard des combustibles fossiles, tout en bénéficiant à la planète.

Informations connexes