Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

4M — Résultat en bref

Project ID: 500274
Financé au titre de: FP6-NMP

La production de masse de composants miniatures

Depuis 75 ans, la Silicon Valley est synonyme d'innovation technologique. Des chercheurs financés par l'UE ont fourni une feuille de route qui pourrait contribuer à faire de l'Europe la «Nanotechnology Valley» du futur.
La production de masse de composants miniatures
L'origine de la Silicon Valley remonte à la fin des années 1930 quand William Hewlett et David Packard ont jeté les bases de l'une des innovations technologiques les plus révolutionnaires au monde, dans l'enceinte modeste d'un petit garage. Depuis lors, l'injection de sommes considérables en capital-risque a entraîné l'apparition sur le marché d'une profusion de dispositifs électroniques basés sur l'utilisation du silicium.

Le paysage évolue, avec les micro- et nanotechnologies (MNT) redessinant les frontières des dispositifs électroniques. Les MNT ont facilité le développement de dispositifs toujours plus petits et dotés de fonctionnalités toujours plus nombreuses, allant des appareils de communication sans fil portables à tout un éventail quasiment illimité d'outils au service de la vie quotidienne, de la santé, des transports et de la fabrication.

Toutefois, afin d'exploiter pleinement le potentiel des MNT, des procédés de fabrication de masse adaptés sont requis. Des scientifiques européens cherchant à améliorer la vitesse et réduire le coût inhérent à la commercialisation des produits à base de MNT ont lancé le projet 4M («Multi-material micro manufacture: technologies and applications»).

Ils ont mené une étude approfondie des technologies destinées à la fabrication de microcomposants multi-matériaux en vue d'identifier les discordances entre les besoins actuels et futurs ainsi que les capacités existantes.

L'équipe du projet 4M en a conclu qu'aucune technologie ne dominerait l'innovation future. Il existe déjà diverses technologies prenant en charge la transition de la conception des produits à base de MNT en utilisant des matériaux spécifiques et des procédés de conception spécifiques ainsi que des procédés permettant de produire les composants multi-matériaux émergents.

De nombreuses chaînes de traitement prometteuses intègrent à la fois du génie mécanique de très grande précision et des systèmes micro- et électromécaniques (MENS) ainsi que des technologies de fabrication de circuits intégrés (CI).

Alors que la prédominance de la Silicon Valley dans les nouvelles technologies était alimentée en grande partie par d'énormes investissements en capital-risque dans des entreprises en démarrage (start-up), la progression de l'Europe était freinée par un manque d'investissements de ce type. En outre, les difficultés organisationnelles et idéologiques liées à une absence de normes unifiées et au conservatisme dans certains secteurs industriels ont empêché l'innovation.

L'Europe dispose cependant d'un secteur de fabrication de machines-outils bien établi et de la main-d'œuvre hautement qualifiée nécessaire à son exploitation, peut-être l'élément le plus important pour une innovation réussie en MNT.

Les résultats du projet 4M concernant le paysage actuel et futur de la micro-fabrication de composants multi-matériaux pourraient tout simplement contribuer à faire de l'Europe la «MNT Valley» du futur.

Informations connexes