Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FESCOLA — Résultat en bref

Project ID: 505281
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Norvège

Pour stimuler la durabilité

Des recommandations prêtes à l'emploi visant à comprendre et à influer sur le comportement du consommateur peuvent contribuer à promouvoir la durabilité et un environnement plus propre.
Pour stimuler la durabilité
Le Plan de mise en œuvre de Johannesburg, qui date de 2002, avait pour objectif de restimuler l'engagement mondial envers le développement durable. Le projet Fescola («Feasibility and scope of life-cycle approaches to sustainable consumption»), financé par l'UE, a soutenu la mise en application du plan au niveau européen, qui couvre des schémas de production et de consommation durables.

Le projet préconisait l'usage de produits et services fonctionnellement similaires et plus respectueux de l'environnement, et de donner la priorité aux activités qui polluent moins et encouragent des schémas de consommation plus durables.

L'équipe du projet Fescola a constaté que les décisions de consommation du consommateur sont influencées entre autres par l'infrastructure, les habitudes, les contraintes de temps, les problèmes d'argent, la disponibilité et les influences culturelles. S'appuyant sur son analyse de consommation, elle a présenté un ensemble de recommandations afin d'atteindre les objectifs du projet.

L'une d'elles impliquait de souligner la façon dont les émissions augmentent et qui en est responsable dans le but de sensibiliser les consommateurs aux problèmes de durabilité. Cela implique également d'entreprendre des études de cas sur des domaines spécifiques de la consommation de produits de luxe afin de soulever également la question.

Une autre recommandation consiste à concevoir des techniques de scénario, à savoir des solutions alternatives, en vue d'une consommation durable. Mesurer des scénarios de consommation établis par rapport aux schémas de développement précédents et intégrer les informations en vue d'introduire de nouvelles politiques pourrait améliorer considérablement les décisions de consommation.

L'équipe du projet a également fait appel à des initiatives interdisciplinaires qui intègrent la recherche en sciences sociales et des méthodes de cycle de vie afin d'étendre la durabilité. Celles-ci seraient accompagnées d'améliorations de la conception de la recherche et de l'auto-évaluation par les ménages pour évaluer l'impact environnemental et plusieurs autres outils. Dès que ces outils et idées remonteront au niveau des décideurs, municipalités et entreprises, de nouvelles politiques de consommation durable pourraient émerger.

Informations connexes