Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Plus près de l'Australie

La mise en place de liens étroits entre l'Australie et l'Europe en matière de recherche, de science et de technologie pourrait être avantageuse pour les deux parties. Cet objectif ambitieux est déjà visé par les politiques, les échanges universitaires et les réseaux de collaboration.
Plus près de l'Australie
L'Australie est un continent très éloigné sur les cartes du monde, mais il dispose d'un fort potentiel de recherche et de connaissances très riches, avec une perspective différence de celle de l'Europe. Pour l'essentiel, ce potentiel reste invisible sur les cartes. L'UE cherche donc à mettre en place des échanges prometteurs avec cette région afin de lancer la circulation de données de recherche et de meilleures pratiques, dans les deux directions.

C'est dans ce contexte que le projet FEAST («Forum for European - Australian science and technology co-operation, Phase II») financé par l'UE a mis en place de solides mécanismes de coopération entre les deux régions. Le projet a cherché à renforcer les liens entre les scientifiques, à déterminer les domaines de collaboration, à échanger les meilleures pratiques, et à soutenir la recherche de pointe, notamment en science et technologie (S&T).

Le projet a proposé un portail en ligne pour la collaboration en S&T, une base de données Internet des projets de recherche et des chercheurs, et le soutien des réseaux de recherche en vue d'améliorer la coopération. Il a mis en place un service de helpdesk, documenté les opportunités de collaboration, établi un réseau science-entreprises, et organisé une conférence biennale pour promouvoir la coopération en S&T.

Le projet FEAST a également diffusé ses résultats sur les meilleures pratiques via différents canaux afin de soutenir ses objectifs, et a influencé les politiques relatives au développement de la recherche internationale et de l'innovation. Il a ouvert la voie à l'étude de la coopération et à l'évaluation de son impact sur la qualité de la recherche.

Le projet a constaté que l'Australie a fait des efforts considérables dans cette direction, et que ses politiques ont déjà encouragé la coopération internationale. C'est ainsi que les universités d'Australie soutiennent la collaboration avec l'Europe, outre les financements réservés aux initiatives de collaboration. L'Australie a donc apporté des contributions solides à la coopération avec l'UE, contribuant à bâtir de remarquables associations en S&T qui seront certainement bénéfiques pour les deux parties.

Informations connexes