Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EUROXY — Résultat en bref

Project ID: 502932
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Danemark

L'hypoxie comme traitement anticancéreux

Un important consortium pluridisciplinaire a analysé les mécanismes de réponse des tumeurs cancéreuses face à l'hypoxie. Leurs résultats sont encourageants et permettent d'envisager l'exploitation de ce processus dans la lutte contre le cancer.
L'hypoxie comme traitement anticancéreux
Les tumeurs solides proliférant rapidement, elles absorbent souvent la plus grande partie de l'oxygène et des nutriments disponibles, générant localement des régions hypoxiques et de faible pH. Étant faiblement vascularisées, ces zones sont peu accessibles à la chimiothérapie ou aux rayons. Pour survivre dans des conditions aussi difficiles, les cellules cancéreuses ont développé des mécanismes adaptatifs.

Perturber de tels mécanismes pour éliminer le cancer constituait justement le sujet du projet Euroxy financé par l'UE qui a réuni plus de 21 partenaires européens.

Les partenaires du projet ont employé les méthodes de la biologie moléculaire pour décortiquer ces voies adaptatives, ils ont également essayé d'identifier des molécules présentant un potentiel thérapeutique ou ayant une valeur pronostique. Les chercheurs ont par exemple identifié des marqueurs comme les facteurs induits par l'hypoxie (HIF, pour hypoxia-inducible factors) et les hydroxylases d'HIF ainsi que certaines molécules impliquées dans les voies UPR et mTOR.

Ils ont déterminé les profils d'expression génétiques de tissus tumoraux hypoxiques, ce qui leur a permis d'obtenir des informations sur la progression de la maladie et son pronostic. L'enzyme anhydrase carbonique (CA IX), libérée dans le flux sanguin par les cellules tumorales en hypoxie, s'est révélée un biomarqueur potentiel de la progression tumorale. Les chercheurs ont également développé de nouvelles techniques d'imagerie des zones tumorales hypoxiques qui pourront servir de guide pour l'irradiation différentielle de différentes zones tumorales.

Grâce à des études sur l'animal, les partenaires du projet ont réussi à identifier des réducteurs biologiques dont l'efficacité est maximale en conditions hypoxiques ainsi que des inhibiteurs des enzymes régulateurs du pH susceptibles d'être utilisés comme agents anticancéreux. Ils ont également montré que l'association de l'hypoxie et de l'irradiation constituait la thérapie la plus efficace pour éliminer la tumeur.

Le projet Euroxy a non seulement permis de faire d'importantes découvertes scientifiques concernant les mécanismes sous-jacents de l'hypoxie tumorale, mais aussi stimulé la mise au point de plusieurs produits commercialisables. La réussite du consortium a entrainé la mise en place d'un nouveau projet également financé par une subvention de l'UE dont l'objectif sera de tester en phase clinique les résultats obtenus.

Informations connexes