Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CORNEA ENGINEERING — Résultat en bref

Project ID: 504017
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: France

Ingénierie de la cornée

Les cornées synthétiques actuellement disponibles (kératoprothèse) présentent de sévères limitations pour les greffes de cornées. Des chercheurs européens proposent un système alternatif in vitro qui pourrait révolutionner la transplantation de cornée.
Ingénierie de la cornée
Les maladies de cornée sont en croissance constante avec plus de 10 millions de personnes atteintes dans le monde. Les traitements actuels reposent pour la plupart sur la transplantation de cornée. Cette thérapie est malheureusement freinée par le manque de donneurs, l'utilisation de plus en plus répandue de la chirurgie correctrice qui rend les cornées inutilisables pour la greffe et par l'augmentation des risques de transmissions infectieuses.

C'est justement pour répondre au besoin urgent de nouvelles formes de kératoprothèses que le projet Cornea Engineering («Three-dimensional reconstruction of human corneas by tissue engineering») financé par l'UE s'est proposé de développer une cornée humaine in vitro. Ce système pourra être utilisé pour les greffes de cornée et comme modèle alternatif à l'expérimentation animale en pharmacotoxicologie et cosmétologie.

L'innovation des chercheurs du projet Cornea Engineering repose sur la production de matrices tridimensionnelles (3D) imitant la matrice extracellulaire naturelle (ECM, pour extracellulaire matrix). Pour ce faire, les chercheurs ont développé un protocole permettant d'utiliser les protéines recombinantes humaines de la matrice extracellulaire et leurs enzymes de transformation afin de faciliter la croissance des différents types cellulaires de la cornée. L'application de ces recherches a permis le développement d'une hémi-cornée constituée de cellules épithéliales et stromales humaines qui pourra être utilisée comme alternative à l'expérimentation animale.

En étudiant le rôle des enzymes extracellulaires et les interactions entre la matrice et les cellules qu'elle soutient, les partenaires du projet ont réussi à identifier de nouveaux mécanismes moléculaires contrôlant le phénotype des cellules souches. Cette découverte leur a permis de réaliser des essais cliniques avec des cellules épithéliales dérivées de cellules souches.

Les chercheurs du projet Cornea Engineering ont réussi à démêler les interactions matrice-cellules, essentielles pour une reconstruction optimale des tissus cornéens et de mettre au point un protocole de développement de cornées complètes in vitro. La reconstruction de cornées humaines représente une réelle percée scientifique qui offre une alternative possible aux patients dont les cornées sont malades ou abimées grâce à ce tissu bio-manufacturé.

Informations connexes