Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CCPRB — Résultat en bref

Project ID: 503465
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Suède

Intégrer à l'échelle européenne la recherche reposant sur les données des biobanques

Les informations biologiques obtenues grâce à des modèles précliniques doivent être validées sur l'homme. Un projet financé par l'UE dans le but d'intégrer les biobanques européennes et d'établir des règles et des procédures communes d'assurance qualité devrait améliorer l'utilisation par la recherche des échantillons de ces biobanques.
Intégrer à l'échelle européenne la recherche reposant sur les données des biobanques
Les biobanques sont d'importantes collections d'échantillons humains au service des études d'épidémiologie moléculaire, de traitement du cancer et de prévention. Pour garantir la qualité du matériel, l'obtention de données pathologiques et leur intégration potentielle avec d'autres banques en Europe, il convient d'appliquer certaines normes.

Le projet CCPRB («Cancer control using population-based registries and biobanks») de l'UE avait pour but de maintenir et d'intégrer les plus grandes biobanques d'Europe. Les bases de données ont été reliées avec les registres de population afin d'obtenir des statistiques de représentativité et d'impact du cancer.

En outre, le réseau CCPRB a mis en place un centre d'analyse statistique pour développer la méthodologie utilisée au cours des études basées sur les biobanques, ainsi qu'un système d'assurance qualité. Ces travaux ont amélioré la qualité des échantillons ainsi que l'efficacité de la gestion et de la coordination. En outre, la mise en place de systèmes d'assurance qualité au niveau des données des registres de santé a permis de maintenir leur exhaustivité et qualité.

Le projet CCPRB a soutenu diverses études communes de biobanques internationales, dont une en épidémiologie portant sur l'évaluation du risque familial pour de nombreux cancers, ainsi que du cancer du poumon chez les jumeaux et des enfants de parents atteints de ce cancer. Ces travaux ont montré l'existence de déterminants génétiques de la survie au cancer, distincts de ceux qui entraînent un risque de cancer.

Le réseau CCPRB a aussi mis à disposition une vaste collection d'échantillons sur le cancer du sein, facilitant ainsi une étude à l'échelle du génome pour identifier les déterminants génétiques spécifiques de la survie à ce cancer. En outre, plusieurs études d'association à grande échelle ont été conduites au sein des biobanques participantes, pour évaluer des SNP (polymorphisme pour un nucléotide) candidats dans les voies de signalisation et d'apoptose, la métastase et la signalisation cellulaire.

Comme autre résultat majeur découlant de ces biobanques, citons la découverte d'une recombinaison fréquente du génome des virus TT dans le sérum maternel pour des grossesses conduisant à des enfants leucémiques.

Le projet CCPRB a constitué une base pour des études prospectives sur des populations d'une envergure unique dans le domaine du cancer, mais aussi défini et mis en place des normes européennes de qualité. Ces systèmes d'assurance qualité devraient améliorer les futurs travaux de recherche fondés sur les biobanques.

Informations connexes