Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des aliments végétaux «verts» pour une meilleure résistance à la maladie

L'utilisation à grande échelle des engrais et pesticides par le secteur agricole a soulevé une opposition croissante de la part des consommateurs et des décideurs politiques. Des chercheurs financés par l'UE ont établi l'efficacité et la sûreté des solutions alternatives, et ont défini des procédures de qualité basés conformes aux normes ISO pour leur production.
Des aliments végétaux «verts» pour une meilleure résistance à la maladie
Les aliments biologiques pour plantes (BFP - Biological food for plants) consistent en des apports de terre ou végétaux dérivés de ressources naturelles et comprennent au moins un ingrédient actif sur le plan biologique qui renforce la vitalité des cultures.

Les BFP ont la capacité de renforcer la résistance des plantes à la maladie et d'améliorer la micro-vie des sols. Il s'agit d'excellents candidats pour améliorer la production agricole tout en utilisant des procédures agricoles durables. Cependant, la réglementation et la standardisation de la production et l'utilisation de BFP garantissant sa qualité, sa fiabilité et sa traçabilité font cruellement défaut.

Des chercheurs européens ont lancé le projet BFPS pour combler ces lacunes. Les scientifiques ont tenté de déterminer scientifiquement l'efficacité et la sécurité de l'utilisation des BFP et ont créé un système de gestion de la qualité pour la production suivant les directives ISO-9001. Ces résultats encourageront la législation d'exportation en faveur des petites et moyennes entreprises (PME) dans ce domaine.

Tout au long du projet, les chercheurs se sont concentrés sur la santé et l'innocuité des BFP. Ils analysent les compositions chimiques et biologiques exactes d'une variété de BFP en accordant une attention particulière au contenu pathogène, au contenu nuisible en métaux lourds et aux effets sur l'ADN des plantes ayant reçu des BFP.

Des études ont également été menées sur certains produits, notamment des légumes et des fruits obtenus avec ou sans l'ajout de BFP. Les avantages de l'utilisation des BFP ont été vérifiés en serre et dans des champs cultivés; aucun effet négatif n'a été observé, ni en terme de pathogène ni de qualité des aliments.

En outre, les procédures de fabrication des BFP ont été évaluées pour renforcer l'efficacité, l'innocuité et la qualité du produit final.

Le consortium BFP est parvenu à démontrer que l'utilisation des BFP menait à une meilleure productivité agricole sans avoir recours à des engrais et pesticides potentiellement nuisibles. En outre, le projet a souligné l'importance de la révision des limitations réglementaires pour faciliter l'exploitation à grande échelle et l'exportation des BFP.

Les résultats du projet BFP ont donc le potentiel de renforcer la compétitivité des PME européennes tout en garantissant la santé et la sécurité des consommateurs partout dans le monde.

Informations connexes