Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les oursins de mer bénéficient des conseils nutritionnels

Des chercheurs financés par l'UE ont développé une feuille de route pour améliorer la qualité des oursins de mer d'élevage grâce à des conseils diététiques spécifiques concernant ce que mangent ces organismes, et quand. La mise en œuvre de cette feuille de route renforcera sa couleur, sa qualité et son innocuité afin d'aider l'Europe à répondre à la demande mondiale.
Les oursins de mer bénéficient des conseils nutritionnels
Les oursins de mer, des petites créatures à piquants vivant agrippées à des rochers et des coraux peu profonds, sont un véritable délice culinaire particulièrement populaire depuis l'explosion de restaurants de sushi partout dans le monde.

L'aquaculture tente de répondre à la demande croissante mais est confrontée à de nombreuses contraintes, notamment la présence de variations de couleurs très peu désirables et d'un manque de cohérence au niveau de la saveur/texture ainsi qu'une durée de vie limitée et des préoccupations concernant sa qualité et son innocuité.

Des chercheurs européens ont développé le projet Spiines 2 («Sea urchins in integrated systems; their nutrition and roe enhancement») pour renforcer la valeur marchande des deux espèces d'oursins de mer les plus couramment pêchées, élevées et consommées en Europe.

Les parties consommables de ces petits porcs-épics marins sont les gonades des oursins mâles et femelles, la laitance. Les scientifiques ont mené une série d'expériences évaluant les effets de divers régimes sur la couleur, la masse et la détérioration des gonades.

Les résultats ont abouti à la formulation de directives quant aux types de régime qui pourraient renforcer le contenu et la couleur de la laitance. Les scientifiques ont également fourni des informations sur les calendriers spécifiques concernant l'alimentation et ce que l'on appelle la période de régime draconien pré-récolte.

Les chercheurs souhaitaient également intégrer l'exploitation des oursins à d'autres types d'aquaculture pour des raisons économiques et environnementales présentant des avantages. Ils ont évalué la culture d'oursins de mer juvéniles en eau libre et l'exploitation de saumon atlantique sur les côtes d'Écosse.

Les résultats montrent que les oursins assimilent le matériel dérivé des couvoirs et se développent bien dans un environnement de cage à saumons. Il est donc sans doute possible de mettre en culture les oursins de mer même à la limite la plus au Nord.

Spiines 2 a généré une feuille de route de grande valeur sur une meilleure exploitation des oursins de mer menant à des laitances plus commercialisables. Ceci est non seulement une bonne nouvelle pour le secteur de l'aquaculture des oursins de mer et des consommateurs avides de ce produit, mais également pour les populations vulnérables d'oursins de mer sauvages.

Informations connexes