Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Gérer les allergies alimentaires

Les allergies d'origine alimentaire peuvent se traduire par des réactions désagréables, graves ou même mortelles. Un réseau à l'échelle européenne a conduit une vaste étude clinique pour associer les allergies alimentaires avec des facteurs génétiques et de l'environnement.
Gérer les allergies alimentaires
Il peut être difficile et long de gérer une allergie alimentaire car une très faible quantité de l'aliment concerné peut suffire pour déclencher la réaction. Le seul traitement est d'éviter l'aliment en cause, ce qui oblige à un étiquetage détaillé de la composition en allergènes éventuels.

Le projet Europrevall («The prevalence, cost and basis of food allergy across Europe») financé par l'UE avait pour principal objectif d'étudier les interactions complexes entre la prise d'aliment et le métabolisme, le système immunitaire, la génétique et les facteurs socio-économiques, afin de découvrir les principaux facteurs de risque. Le but final était de proposer aux décideurs politiques, aux régulateurs et au secteur alimentaire les informations et les outils nécessaires pour gérer efficacement les allergies alimentaires en Europe.

Pour rassurer les consommateurs en matière de risques d'allergie alimentaire, il faut disposer de données de bonne qualité. Les partenaires du projet ont donc étudié la répartition des allergies alimentaires pour des cohortes d'âges variés, ainsi que les relations entre les facteurs génétiques et de l'environnement comme les allergies au pollen, les habitudes alimentaires et l'apparition d'allergies alimentaires.

Les données épidémiologiques ont apporté une vision claire de la taille de la population en danger en Europe, et une indication de l'importance relative des divers aliments. L'étude clinique conduire par Europrevall a révélé des modèles distincts de répartition des allergies alimentaires, montrant que l'impact sur la santé des allergènes est associé aux mesures imposées par la loi.

Le projet Europrevall a également évalué des tests de diagnostic basés sur des composants, mais sa réussite majeure a été la mise au point d'un test de sensibilité à l'aide d'une micropuce portant plus de 50 allergènes alimentaires purifiés. Ce test s'est avéré prometteur pour améliorer la détection et la gestion des allergies alimentaires.

Les travaux d'Europrevall ont apporté d'importantes informations sur le risque global d'aliments allergènes, et devraient représenter une base plus solide pour prendre des décisions de réglementation et de gestion des allergènes. Les tests d'allergie représentent un progrès notable sur les méthodes actuelles et devraient améliorer la qualité de vie des personnes allergiques.

Informations connexes

Thèmes

Food - Safety