Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EMBIC — Résultat en bref

Project ID: 512040
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: France

Des médicaments synthétiques pour traiter le cancer du pancréas

Le cancer du pancréas se caractérise par un diagnostic difficile, une évolution agressive et un faible taux de survie. Des scientifiques européens ont lancé un projet à long terme pour améliorer les outils de diagnostic et de soins.
Des médicaments synthétiques pour traiter le cancer du pancréas
En nombre de décès par cancer, celui du pancréas arrive au quatrième rang. L'association d'un diagnostic tardif et difficile avec un taux de survie très faible en fait le plus fatal des cancers. On a constaté que la gastrine, une hormone peptidique stimulant la sécrétion d'acide par l'estomac, est impliquée dans le développement de la tumeur.

Un récent vaccin anti-gastrine a prolongé la survie et amélioré la qualité de quelques patients atteints de ce cancer. Malgré les résultats préliminaires prometteurs, le faible nombre de réponses positives ainsi que la lenteur de la génération d'anticorps ont montré la nécessité de conduire davantage d'études.

Des scientifiques européens se sont associés dans le cadre du projet Binding Gastrin («Therapeutic synthetic antibodies -binding bodies- against gastrin to treat pancreatic cancer») financé par l'UE pour concevoir d'autres stratégies immédiatement efficaces pour tous les patients. Ils ont fabriqué des anticorps synthétiques d'une grande affinité, peu coûteux, en vue de réduire le taux de gastrine.

Les anticorps synthétiques créés par Binding Gastrin se composent de deux peptides qui représentent deux régions déterminantes complémentaires. Ces peptides sont solidement fixés sur une petite structure chimique, et les tests prémilitaires ont montré une grande spécificité et affinité de liaison. La poursuite des tests d'évaluation et de l'optimisation améliorera encore les performances de ces corps de liaison.

Les scientifiques de Binding Gastrin ont découvert de nombreuses incohérences dans les informations disponibles sur le mimétisme d'anticorps. Ils ont évalué les anticorps et les protocoles décrits dans les données publiées et démontré une affinité et une spécificité inférieures à celles prétendues. Ce point souligne la nécessité de définir des procédures communes d'évaluation pour la synthèse, la validation et l'interprétation des données de simulation d'anticorps. Binding Gastrin élargira donc ses objectifs afin d'inclure la réévaluation des procédures et des réactifs connus.

Le projet a conçu la preuve de principe de petites molécules capables de se lier avec la gastrine dans le cadre d'un biotest de cellules tumorales, avec une affinité et une spécificité élevées. Les peptides de régions déterminantes complémentaires ont été synthétisés avec des procédures et des réactifs validés au sein du projet Binding Gastrin. C'est un progrès majeur car il s'agit de la première fois qu'une cible aussi petite que la gastrine est capturée par une molécule de liaison. Les études similaires s'étaient jusque-là cantonnées à de grosses protéines, liées avec une spécificité et une affinité faibles.

Malgré les progrès réalisés vers une reconnaissance sélective et efficace de la gastrine par de petites molécules de liaison, il reste encore quelques difficultés techniques. Le principal problème des anticorps synthétiques est qu'ils ont tendance à s'agréger, au contraire des anticorps naturels. Le projet a conçu diverses solutions possibles à ce problème, actuellement en cours d'évaluation. Il est clair qu'il faut caractériser structurellement les molécules de liaison en solution, afin d'optimiser leurs caractéristiques.

Le projet Binding Gastrin a fait avancer la recherche dans le domaine des molécules de liaison en vue de l'élimination de la gastrine et d'autres molécules ciblées. Il a posé les bases pour développer ces stratégies, et apporté la motivation requise.

Informations connexes