Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De nouvelles méthodes de sélection pour les plantes médicinales

Un consortium financé par l'UE a développé la technologie des haploïdes doubles pour la sélection des plantes médicinales et ornementales. L'objectif était de produire des plantes homozygotes plus rapidement avec plus d'efficacité.
De nouvelles méthodes de sélection pour les plantes médicinales
Les plantes médicinales représentent un marché d'une valeur de plusieurs millions d'euros dans le monde entier, et il faudra améliorer les technologies de sélection végétale existantes pour mieux définir les médicaments et les aliments végétaux. Le maigre soutien financier gouvernemental en la matière a généré la conception du premier effort concerté pour rassembler les institutions de recherche et plusieurs petites et moyennes entreprises (PME) de toute l'Europe.

L'objectif du projet Haplotech («Novel innovative doubled haploid technology for ornamental and medical plant breeding») était de produire des variétés écologiques améliorées plus rapidement et à moindre coût. Pour ce faire, les partenaires du projet ont développé des technologies innovantes afin d'obtenir des lignées homozygotes pures pour la sélection de plantes ornementales et médicinales importantes.

Il a fallu six générations aux procédures de sélection et de croisement pour atteindre une homozygosité complète. Toutefois, la méthode des haploïdes doubles y est parvenue en une seule génération. Les cellules de plantes haploïdes sont produites à partir du pollen ou de gamètes ou de toute autre cellule du gamétophyte; Ensuite, par un doublage induit de chromosome, une cellule haploïde double est produite; cette dernière peut engendrer une plante haploïde double. Le projet visait à identifier les conditions et à développer des méthodes pour la formation haploïde double chez les plantes médicinales et ornementales.

Les conditions de croissance de 10 des plantes sélectionnées ont été caractérisées et leur développement reproducteur mâle et femelle (gamétophyte) a été décrit. Des protocoles pour les plantes haploïdes doubles ont été générés chez des espèces ne disposant pas de protocoles.

Les haploïdes doubles homozygotes produits au cours du projet Haplotech ont été incorporés dans le programme de sélection des PME partenaires et devraient accélérer la création de nouvelles variétés en très peu de temps.

Informations connexes