Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'amélioration de l'inspection des voies ferrées pour renforcer la sécurité

Des chercheurs financés par l'UE ont mis au point de nouvelles méthodes de contrôle des voies ferrées, capables de détecter des anomalies que la technologie conventionnelle ne peut déceler.
L'amélioration de l'inspection des voies ferrées pour renforcer la sécurité
Le contrôle non destructif (CND) est largement utilisé dans le génie civil pour l'inspection de pièces et la détection de défauts avant qu'une détérioration potentiellement catastrophique ne se produise.

Le secteur ferroviaire conduit des inspections périodiques des voies ferrées en utilisant essentiellement une technologie ultrasonique. La technologie ultrasonique conventionnelle repose sur un contact continu avec le rail, ce qui ralentit le processus d'inspection. En outre, la détection de défauts dépend en grande partie d'un contact continu surface-sonde, si bien qu'elle est sensible à l'état de la surface du rail et à la géométrie du rail et des types de défauts, sans oublier bien entendu le bruit et les vibrations du système lui-même.

Bien qu'une telle méthodologie ait réussi à détecter plusieurs types de fissures et défauts, ses limites ont fait que des rails qui avaient subi avec succès l'inspection avaient fini par se casser et provoquer des déraillements.

Afin d'améliorer la technologie CND par ultrasons et ainsi la sécurité du réseau ferroviaire européen, des chercheurs ont lancé le projet U-RAIL («Non-contact ultrasonic system for rail track inspection»). Le but était de concevoir un système CND par ultrasons qui ne nécessite aucun contact entre la sonde et la surface du rail et, par conséquent, meilleur et plus rapide pour détecter les défauts.

Le système U-RAIL comprenait un laser pulsé et un transmetteur de pression pour application d'air (plutôt que d'eau). Les scientifiques ont développé un logiciel pour commander le système laser et caractériser les défauts à partir des signaux obtenus, ainsi qu'une interface utilisateur conviviale.

Après avoir installé le système U-RAIL sur un véhicule ferroviaire modifié, les chercheurs ont procédé à toute une série de tests sur une sélection de défauts. U-RAIL a été en mesure d'inspecter plus de 80 % d'une section de rail en détectant parfaitement des anomalies non détectables avec des méthodes conventionnelles.

La commercialisation du système u-RAIL devrait permettre de réaliser des économies de temps, d'efforts et de coûts tout en renforçant la sécurité de manière significative.

Informations connexes