Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Nouveaux concepts de réduction du bruit dans les avions

Les moteurs à réaction des avions génèrent énormément de bruit. Des chercheurs financés par l'UE ont développé des concepts visant à réduire le bruit du moteur qui se diffuse par le système d'échappement.
Nouveaux concepts de réduction du bruit dans les avions
Dans un moteur à réaction, le gaz d'échappement sert à la propulsion. Afin d'obtenir la poussée adéquate, la projection des gaz d'échappement est accélérée au moyen d'une buse spécifique.

Les émissions sonores des turbomachines (générées par la turbine à gaz et le rotor) qui passent dans les buses primaires et secondaires sont une source importante de bruit dans les avions modernes, qui a jusqu'à présent été négligée.

Des chercheurs européens se sont penchés sur ce problème dans le cadre du projet Turnex («Turbomachinery noise radiation through the engine exhaust») financé par l'UE.

Le consortium s'est concentré sur les méthodes expérimentales et la modélisation numérique permettant de prévoir le niveau de bruit généré par le rotor et la turbine. Une meilleure compréhension de la physique relative à la génération du bruit lié aux géométries de composant particulières, des spécifications du moteur et du flux d'air aiderait à évaluer de manière plus fiable les concepts de réduction du bruit.

L'équipe du projet Turnex a procédé à des essais expérimentaux sur des géométries à échelle réduite de systèmes d'échappement conventionnels. Les scientifiques ont également étudié des concepts de réduction du bruit innovants, notamment de nouvelles configurations de buse. Toutes les données recueillies ont constitué une base solide pour la validation des modèles.

Le consortium a réalisé des progrès significatifs dans la modélisation numérique et a mené une étude paramétrique du comportement des géométries et flux laminaire sur une configuration de moteur grandeur nature.

Enfin, à l'aide de modèles et de données de validation, le consortium a évalué diverses méthodes d'estimation des niveaux de bruit. Les résultats devraient profiter aux laboratoires d'essais européens spécialisés dans l'analyse du bruit d'un rotor.

Les connaissances générées par le consortium Turnex devraient présenter un intérêt particulier pour les constructeurs aéronautiques en les aidant à concevoir des systèmes plus silencieux et donc à réduire les nuisances sonores.

Par ailleurs, moins de pollution sonore par les avions, en particulier au moment du décollage et de l'atterrissage, pourrait aider à recueillir l'approbation de la population pour la construction de nouveaux aéroports et stimuler la création d'emplois liés au transport aérien.

Informations connexes