Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

ALAMO — Résultat en bref

Project ID: 512833
Financé au titre de: FP6-SME

Des moulages améliorés pour les plastiques

Un consortium financé par l'UE a développé une technologie innovante de protection contre l'usure et la corrosion afin d'améliorer la performance des moulages utilisés pour former une catégorie importante de matières plastiques.
Des moulages améliorés pour les plastiques
L'utilisation des polymères s'est généralisée. De la cellulose provenant des parois végétales qui produit des fibres alimentaires aux protéines de notre corps qui ont une incidence sur tout, de la couleur des yeux à l'humeur, ces longues molécules constituées d'unités répétées (monomères) sont omniprésentes.

Les «plastiques» sont des polymères synthétiques. Ils servent à fabriquer tout un éventail de produits allant des bouteilles de boisson et sacs à sandwich en plastique transparent aux imperméables et rideaux de douche. Les bouteilles en plastique sont recyclables. Elles font partie d'une catégorie de matériaux appelés thermoplastiques, le terme plastique faisant ici référence à leur capacité de changement.

Les thermoplastiques peuvent être fondus, prendre diverses formes suivant les procédés de moulage utilisés, refroidis et durcis. Après usage, ils peuvent être fondus et réutilisés pour former de nouveaux produits en plastique (contrairement aux plastiques thermodurcissables qui conservent leur forme d'origine).

L'utilisation des outils de moulage aluminium destinés au traitement des thermoplastiques se répand de plus en plus au sein de l'UE. Ils ont démontré pouvoir réduire les coûts et les délais d'exécution, ainsi que la consommation énergétique par rapport aux outils en acier. Toutefois, les applications restent limitées en raison d'une moindre résistance à l'usure et à la corrosion.

Les efforts menés pour surmonter ce handicap, en procédant à l'anodisation (application d'une couche d'oxyde du même matériau en revêtement) ont échoué, des fissures microscopiques apparaissant dans les moules soumis à des contraintes mécaniques sous des températures relativement faibles comparé aux conditions de traitement.

En vue de commercialiser une technologie d'anodisation prometteuse développée par des petites et moyennes entreprises (PME) au Royaume-Uni, des chercheurs européens ont lancé le projet ALAMO. L'objectif du projet visait la production d'outils en aluminium pour le façonnage thermoplastique offrant une meilleure résistance à l'usure et à la corrosion ainsi qu'une plus grande conductivité thermique que les moules en acier conventionnels.

L'objectif du projet a été atteint, démontré lors d'un essai final grandeur nature d'un moule de forme compliquée et de grande taille. L'anodisation n'a eu aucune incidence sur les propriétés du moule, dans les deux procédés de moulage sélectionnés, confirmant ainsi que la performance améliorée du moule n'entraînait pas une dégradation des propriétés du matériau.

La poursuite des travaux de recherche devrait mener à l'optimisation de l'anodisation pour diverses géométries de moule, et tailles et épaisseurs de pièce, en offrant la possibilité d'améliorer la compétitivité des PME européennes produisant du matériel de moulage thermoplastique.

Informations connexes