Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

AUTOROME — Résultat en bref

Project ID: 5264
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Allemagne

Un traitement personnalisé pour les maladies auto-immunes rares

Les maladies auto-immunes affectent la qualité de vie de nombreux Européens et le manque d'outils pronostiques et thérapeutiques est dans ce domaine, particulièrement évident. Un réseau de recherche européen a donc été mis en place pour éclairer les mécanismes responsables de ces maladies et mettre au point une approche de médecine personnalisée.
Un traitement personnalisé pour les maladies auto-immunes rares
Le terme de maladies auto-immunes (ADs, pour autoimmune diseases) fait référence à un ensemble de dysfonctionnements dont les symptômes cliniques sont très variables mais qui tous impliquent une pathogénèse auto-immune. Ces troubles peuvent toucher un ou plusieurs organes et dans la plupart des cas, entraîner une morbidité chronique et une invalidité importante. Seuls quelques-uns d'entre eux sont bien étudiés, la vaste majorité de ces maladies rares restant sans données épidémiologiques.

Le projet Autorome financé par l'UE a mis en place un réseau d'excellence reliant les nombreux centres de recherche européens travaillant dans le domaine des maladies auto-immunes. Les partenaires du consortium Autorome ont utilisé tous les outils génomiques pour caractériser les mécanismes physiopathologiques des maladies auto-immunes et développer à terme un diagnostic et une approche thérapeutique personnalisée.

Les chercheurs d'Autorome ont particulièrement axé leurs recherches sur les maladies auto-immunes médiées par les anticorps comme le lupus érythémateux disséminé (LED), la sclérodermie généralisée (SG), le syndrome des anticorps antiphospholipides (SAPL), le syndrome lymphoprolifératif auto-immun (SLPA) et le syndrome de Stiff-Person (SPS).

Les recherches synergiques réalisées par le réseau Autorome ont permis d'accroître nos connaissances sur les processus moléculaires impliqués dans ces maladies améliorant par là-même leur classification et leur caractérisation. De plus, des données cliniques essentielles ont pu ainsi être collectées, elles permettront de mieux comprendre le rôle des facteurs génétiques et environnementaux dans la pathogénèse des maladies auto-immunes.

Les initiatives déclenchées et favorisées par le réseau Autorome ont considérablement fait progresser nos connaissances sur ces maladies. Les technologies les plus modernes ont été combinées de manière efficace et novatrice pour générer des informations fondamentales sur les bases humorales, cellulaires et moléculaires de ces maladies. L'idée principale reliant chaque étude de ce projet sur les maladies auto-immunes rares reposait sur les caractéristiques proprement individuelles de chaque interconnexion entre les différents facteurs tant génomiques qu'environnementaux et chaque être humain.

Toutes les connaissances établies au cours de ces 20 dernières années ont été recueillies et ré-analysées de ce point de vue par les scientifiques du projet en utilisant les nouvelles technologies récemment découvertes. Les données ainsi générées ont été intégrées dans une base de données accessible par tous les membres du consortium.

Les travaux du consortium Autorome sont essentiels pour l'établissement d'une coopération efficace de toute la communauté scientifique européenne dans le domaine des maladies auto-immunes rares. Grâce à cette opération conjointe, des aspects inconnus de ces maladies ont été découverts, de nouveaux outils d'études ont été élaborés et plus important encore toutes les informations actuelles ont été recueillies et intégrées dans une base de données accessible au public.

Informations connexes