Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

AFRICAN WATER — Résultat en bref

Project ID: 518066
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV

La recherche africaine dans le domaine de l'eau

Les chercheurs africains du secteur de l'eau ont reçu un nouveau soutien pour participer à des projets de l'UE, et la durabilité de l'eau en Afrique devrait en profiter énormément.
La recherche africaine dans le domaine de l'eau
Les gouvernements du monde n'ont pas su tenir leurs promesses quant aux objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en ce qui concerne l'eau. De nouveaux systèmes et technologies doivent être développés et adoptés, particulièrement pour soutenir les parties prenantes africaines. Le projet African WATER («Action to promote involvement of African water researchers in the Framework Programme») financé par l'UE a aidé les parties prenantes à prendre part à des initiatives de recherche afin d'atteindre ces OMD.

Avec ce projet ambitieux en tête, le projet a développé des approches innovantes, des méthodes de pointe et nouveaux systèmes de gestion des connaissances, en plus d'aider les chercheurs africains à participer à des projets de l'UE et autres initiatives mondiales. Il a permis aux chercheurs africains d'identifier et de surmonter des enjeux importants sur leur continent pour atteindre leurs objectifs.

La première étape du projet consistait à développer et distribuer des outils de formation et de communication, notamment un film promotionnel et l'organisation d'évènements, et à créer un site web dédié au projet. Il a exploité des réseaux scientifiques existants pour impliquer les chercheurs et se servir de ces réseaux pour développer une base de données solide. Ces efforts ont été promus par le biais de conférences, rencontres et bulletins d'informations.

En outre, African WATER a mené des ateliers de formation et des réunions avec les secteurs publics et privés dans plusieurs pays africains pour identifier les priorités en matière de recherche dans le domaine de l'eau. Il s'agissait notamment du développement et de l'application de la S&T (science et technologie) pour faciliter la transformation socioéconomique de l'Afrique, qui couvrait la qualité de l'eau, l'hygiène et la gestion.

Le projet a œuvré à surmonter la faible participation des chercheurs africains aux initiatives européennes, le manque de prise de conscience et le faible accès aux informations. Parmi les autres obstacles, citons les frais de déplacement élevés entre l'Afrique et l'Europe, ainsi que la résistance des consortiums à impliquer des partenaires africains dans des projets de l'UE.

Le projet a publié des recommandations pour éliminer les obstacles et les inconvénients à la participation des parties prenantes à ces initiatives. Il a développé nu programme intelligent pour augmenter la représentation des projets menés à l'étranger et encourager la participation à ces évènements scientifiques. Les effets positifs sur le bien-être des Africains, du fait d'une plus grande disponibilité de l'eau pour les communautés, seront à long terme incommensurable.

Informations connexes