Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des réserves marines transfrontalières pour l'Afrique de l'Est

Le projet Transmap a développé la base scientifique pour la création d'une série de réseaux transfrontaliers des aires marines protégées (AMP) le long de la côte d'Afrique de l'Est. Les connaissances obtenues étaient liées au type, à la taille et aux lieux de réserves qui seraient écologiquement viables tout en permettant l'exploitation durable des ressources et du futur développement socioéconomique.
Des réserves marines transfrontalières pour l'Afrique de l'Est
Une ligne de base a été définie pour identifier les manques de connaissances et éviter la duplication de travaux. Déterminer la ligne de base impliquait la collecte des informations et des bases de données existantes, ainsi que la cartographie des types d'habitat et l'utilisation des zones côtières sur la terre et la mer. Une analyse biophysique a également été menée pour localiser des domaines de haute biodiversité et pour identifier les espèces et les habitats qui étaient particulièrement importants pour la conservation.

Les chercheurs ont mené une étude socioéconomique pour identifier et évaluer les sources de revenus disponibles pour les communautés locales des ressources naturelles et les exigences socioéconomiques actuelles, et ce à l'aide des analyses locales, régionales et nationales.

Les partenaires du projet ont examiné la question de gouvernance évaluant les cadres institutionnels, juridiques et politiques pour la création et la gestion des AMP. La recherche a également été menée pour harmoniser les cadres différents pour la création de plans de développement transfrontaliers. Des autres options pour les AMP ont également été étudiées, lesquelles impliquaient des zones géographiques différentes et une gamme de cibles de conversation.

Les informations collectées par le projet Transmap ont servi à produire des cartes thématiques sur les systèmes d'informations géographiques (SIG) de la zone d'études et incluaient des cartes des différents types de l'habitat côtier sur la base de la détection satellite à distance. Les travaux ont permis aux utilisateurs d'observer des changements sur toute une gamme d'écosystèmes, des caractéristiques géographiques et des limites politiques et administratives.

Transmap a fourni une ligne de base pour de futures initiatives de recherche et des recommandations qui aideront à la conception d'un réseau transfrontalier des réserves partout en Afrique de l'Est. Ces réserves confèreront de grands bénéfices sur l'environnement naturel de la région et de la population locale.

Informations connexes