Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PROTEC — Résultat en bref

Project ID: 517070
Financé au titre de: FP6-NMP

Un traitement «vert» des polymères pour les utilisations médicales

Un financement de l'UE a permis à des chercheurs de concevoir un nouveau traitement «vert» pour fabriquer des polymères biocompatibles et biodégradables à destination des équipements médicaux.
Un traitement «vert» des polymères pour les utilisations médicales
Les polymères sont construits par l'association de molécules identiques (les monomères), liées ensemble. Ils sont présents dans la nature, par exemple dans la cellulose qui est un constituant majeur de la paroi des cellules végétales et constitue les fibres de notre alimentation. Ils sont également synthétisés en laboratoire et dans l'industrie, pour de nombreux usages comme les matières plastiques servant à l'emballage des aliments et des boissons.

Des chercheurs européens ont souhaité mettre au point pour le domaine médical des polymères biodégradables et bio-absorbables, avec une qualité et une homogénéité élevées, en utilisant le dioxyde de carbone (CO2) supercritique durant la fabrication.

Le CO2 supercritique est un solvant «vert» très utilisé dans le domaine des polymères, qui améliore la fabrication elle-même par le biais de diverses interactions chimiques.

Les chercheurs du projet Protec financé par l'UE ont mis au point des méthodes sophistiquées de contrôle de processus, qui s'intègrent aisément aux technologies actuelles de fabrication de polymères comme le moulage par injection ou l'extrusion.

Ces techniques consistent à chauffer le matériau et à le faire fondre pendant son passage dans une vis sans fin qui «l'injecte» ou «l'expulse» à travers une matrice. Le premier traitement rappelle la cuisson d'un gâteau, le second la fabrication de spaghettis.

Les chercheurs se sont aussi intéressés à définir les relations fondamentales entre les paramètres de fabrication et les propriétés du produit fini, mettant l'accent sur l'excellence du contrôle et de la fiabilité.

En outre, le profil de biodégradation a été d'une grande importance pour définir les paramètres du processus, tout comme la compréhension des effets de la stérilisation sur les propriétés du matériau.

Le système final de démonstration a été une tige biodégradable pour la réduction des fractures. Ce système a subi divers tests pour évaluer les effets de la stérilisation, la biocompatibilité et la biodégradation.

Le projet Protec a finalement mis au point un processus «vert» de fabrication de polymères, convenant au secteur des technologies médicales. Le processus est compatible avec les techniques actuelles, améliorant les produits et réduisant les coûts.

Informations connexes