Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

TEM-PLANT — Résultat en bref

Project ID: 33277
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Italie

Reconstruire des os grâce au bois

La recherche européenne a étudié les différentes possibilités de transformer un produit naturel complexe comme le bois en matériau susceptible d'être utilisé pour reconstruire le système squelettique de l'homme.
Reconstruire des os grâce au bois
La métamorphose du bois en une céramique identique à l'hydroxyapatite, la partie minérale du tissu osseux, se fait au niveau nanométrique ou moléculaire. Le projet TEM-PLANT («New bio-ceramisation processes applied to vegetable hierarchical structures») financé par l'UE avait pour objectif le développement et l'utilisation de nouveaux processus sur des matériaux organisés comme le bois afin de produire des céramiques intelligentes capables de se comporter comme le tissu osseux et les ligaments.

Les partenaires de TEM-PLANT ont développé plusieurs types de matériaux présentant un fort potentiel pratique. Ils ont par exemple développé une matrice osseuse dont les caractéristiques sont fortement similaires à son modèle naturel et qui favorise la repousse de l'os. La probabilité que ce nouveau concept de matrice fasse son apparition en pratique clinique dans les 5 à 10 ans est relativement élevée.

Le succès était également au rendez-vous dans ce domaine fondamental qu'est le tissu squelettique conjonctif. L'équipe du projet a en effet montré in vivo que les polymères naturels pouvaient être transformés et devenir des matrices régénératrices pour les ligaments et les tendons.

Les chercheurs de TEM-PLANT ont examiné au niveau moléculaire, les rouages mêmes à l'origine de la transformation de matériaux hautement organisés comme le bois. Ils ont également caractérisé les phénomènes physico-chimiques identifiés comme étant à l'origine des processus d'auto-assemblage et de minéralisation nécessaires à la transformation des matériaux bruts.

Ces nouveaux processus auront à l'avenir des débouchés beaucoup plus larges que celui du seul remplacement de pièces de notre squelette. En effet, des matériaux comme l'os qui possèdent des valeurs élevées tant pour la résistance à la traction ou la compression et une réelle solidité sont rares. Les techniques innovantes développées par les chercheurs de TEM-PLANT permettent par ailleurs de produire de nouveaux matériaux capables de maintenir leurs propriétés à de hautes températures et de fortes contraintes mécaniques.

TEM-PLANT a élaboré des procédés qui permettront d'optimiser le remplacement osseux et ligamentaire. Cette technologie pourra également s'appliquer à la production de matériaux biomorphiques comme les convertisseurs catalytiques, les véhicules spatiaux et les pièces d'avionique. Et pour ne rien gâcher, ce nouveau concept respecte les nouvelles exigences environnementales et de recyclage.

Informations connexes