Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le prix réel de la pêche

Définir les coûts de la pêche infligés à la communauté, l'industrie et l'environnement, entre autres, permettra au secteur et aux décideurs politiques impliqués de concevoir des politiques de pêche plus efficaces.
Le prix réel de la pêche
Le secteur de la pêche est important pour l'économie et les décideurs politiques doivent disposer des informations nécessaires pour développer des politiques le faisant progresser de manière intelligente. Le projet ECOST financé par l'UE a évalué les coûts des activités de pêche et leurs politiques, de leur impact sur les aspects écologiques et économiques aux coûts de développement et sociaux.

Les scientifiques du projet ont étudié les coûts liés à la production, les subventions, la sûreté alimentaire, le développement, l'impact environnemental, la commercialisation et bien d'autres aspects. Les travaux du projet ont été menés sur différents systèmes côtiers du monde, notamment des régions côtières d'Afrique de l'Ouest, des deltas de l'Asie du Sud-est et le récif de corail dans les Caraïbes, dont les aires marines protégées (AMP). Le projet avait trois centres d'intérêt, à savoir l'environnement marin, les activités de pêche et la société civile, et il rassemblait les domaines des sciences de la vie et des sciences sociales, appelant de nombreux experts à fournir leur aide pour des estimations.

ECOST a tout d'abord étudié des approches pour les analyses d'impact, puis il a développé des méthodes pour l'évaluation sociologique et économique, en plus d'un modèle écologique qui correspond le mieux au secteur. L'équipe du projet a ensuite rédigé plusieurs rapports et articles qui évaluent les modèles traditionnels de pêche et cherchent comment mesurer au mieux le coût sociétal global des activités de pêche.

Un autre résultat important du projet concernait le développement d'un modèle efficace de l'impact social, dont une étude des facteurs biologiques, écologiques et économiques qui limitent son utilisation dans des régions ou écosystèmes spécifiques. L'équipe du projet a ensuite mené des études comparatives sur les coûts sociaux des activités de pêche et les conséquences de l'utilisation de techniques et pratiques spécifiques, en plus de souligner les pressions anthropiques sur les écosystèmes.

Globalement, ce projet a été un véritable succès. Il a publié plus de 100 articles dans des revues scientifiques ainsi que 17 chapitres d'un manuel, et a organisé plus de 70 présentations de conférence et plus de 40 ateliers. ECOST a également articulé des options de politique publique conformes au Code de conduite pour une pêche responsable (CCPR).

Plus important encore, le projet a généré une nouvelle approche qui pourrait considérablement améliorer la façon dont les exploitations piscicoles sont gérées dans le monde. Les instruments et stratégies développées peuvent assurer la durabilité des écosystèmes marins, assurer la sécurité des pêcheurs, préserver les moyens de subsistance des communautés côtières et même réduire la pauvreté.

Informations connexes