Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SESAME — Résultat en bref

Project ID: 36949
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Grèce

Sur les traces des prochains réacteurs nucléaires de l'Europe

Un consortium d'agences de recherche sur l'énergie atomique fait d'importants progrès vers l'évaluation des matériaux nécessaires à la prochaine génération de réacteurs nucléaires en Europe. La normalisation résultante devrait accélérer la mise en œuvre.
Sur les traces des prochains réacteurs nucléaires de l'Europe
L'Europe développe activement la prochaine génération (Génération IV ou Gen IV) de systèmes d'énergie nucléaire. Le Forum international Génération IV (GIF) est une collaboration internationale en matière d'énergie de 13 membres dont des pays d'Afrique, d'Asie, d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Amérique du Nord ainsi que la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom). Les objectifs adoptés par le GIF ont posé les bases de la sélection de six systèmes de réacteurs nucléaires pour un développement plus poussé.

Un calendrier très serré pour le commencement de la construction des réacteurs nucléaires de quatrième génération Gen IV (Astrid et MYRRHA) a été imposé par l'initiative ESNII (Initiative européenne pour une industrie nucléaire durable).

Les réacteurs Gen IV fonctionnent à des températures bien plus élevées et produisent plus de dégâts aux matériaux en raison du rayonnement par rapport aux technologies actuelles, ce qui pose des problèmes particuliers en terme de conception. Le projet Matter («Materials testing and rules») financé par l'UE mène des recherches ciblées sur les comportements des matériaux dans des conditions de fonctionnement de Gen IV afin de définir des normes liées à la conception et aux tests.

Le projet Matter comprend 26 partenaires, dont 24 d'Europe, un de Corée et un d'Australie. Pratiquement toutes les agences européennes de recherche sur l'énergie font partie du consortium.

À ce jour, les scientifiques ont mené une analyse critique des principaux matériaux pour les réacteurs Astrid et MYRRHA en tenant compte des propriétés nécessaires à une évaluation de la durée de vie complète. Suite à une analyse documentaire détaillée, le consortium a préparé un rapport expliquant les procédures de test d'inspection prévues et les résultats expérimentaux attendus. Des travaux importants ont également été menés afin de définir les meilleures pratiques pour les procédures de collecte de données d'essais et d'analyse des données communes.

Une fois terminé, le projet Matter devrait générer un total de 56 rapports techniques. La documentation contiendra d'importantes informations sur les sciences des matériaux couvrant des évaluations scientifiques de la recherche et la technologie de pointe, la fiabilité et la validité des méthodes d'inspection des matériaux non conventionnels et les essais de matériaux spécifiques. Au total, dix-huit rapports sont consacrés à l'harmonisation de la recherche européenne sur les matériaux et le développement de règles et recommandations quant à la conception.

Le projet Matter contribuera énormément à la normalisation des données et analyses de recherche sur les matériaux pour les réacteurs nucléaires de Gen IV, permettant le lancement réussie de deux réacteurs durables en Europe d'ici 2025.

Informations connexes