Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un avenir brillant pour l'énergie solaire

Exploiter l''énergie solaire pour produire de l''électricité promet une myriade d''avantages Des scientifiques européens développent actuellement la prochaine génération de dispositifs solaires à haut rendement énergétique à bas prix pour exploiter ce potentiel.
Un avenir brillant pour l'énergie solaire
Depuis la première apparition d''un dispositif photovoltaïque (PV) à base de silicium (Si) en 1954, la technologie de cellules solaires pour la conversion de l''énergie solaire en électricité a fait d''immenses progrès. La première génération de dispositifs solaires était basée sur des matériaux cristallins. La prochaine génération, et l''actuelle également, est basée sur une technologie de couche mince.

Les cellules solaires en couche mince (TFSC - thin-film solar cells), réalisées par le dépôt d''une couche mince d''un matériel hautement photosensible sur un substrat, sont peu coûteuses et représentent une alternative intéressante aux cellules solaires conventionnelles avec un rapport puissance/masse élevé. Les dispositifs les plus courants sont basés sur des matériaux semi-conducteurs inorganiques ayant un coût de fabrication et de matériaux nécessaires élevé, ce qui limite le soutien généralisé.

La troisième génération, qui se trouve encore au stade d''essais en laboratoire, utilise des matériaux innovants, des concepts de dispositifs et des méthodes de fabrication pour que la technologie de TFSC bénéficie de coûts réduits et atteigne des performances encore plus élevées.

Les cellules solaires basées sur les polymères (organiques) et les systèmes hybrides (polymères organiques-nanoparticules inorganiques) devraient mener à une réduction des coûts étant donné qu''ils sont totalement adaptés aux méthodes modernes de fabrication telles que le traitement rouleau à rouleau (R2R).

Un consortium européen développe des matériaux innovants pour des systèmes modernes grâce à un financement de l''UE accordé au projet Largecells («Large-area organic and hybrid solar cells»).

Un grand nombre de cellules solaires et de modules de dispositifs solaires ont été conçus. Plusieurs ont déjà été fabriqués et sont en phase d''évaluation afin de déterminer les paramètres de traitement et leur efficacité.

Des réglages spécifiques pour les essais de stabilité ont été installés afin d''évaluer les conditions normales de fonctionnement (en Inde) et le vieillissement accéléré (en Israël) afin de développer des dispositifs PV innovants présentant une stabilité à long terme. Des tests préliminaires ont permis d''évoquer des causes potentielles à la dégradation réversible.

Le haut rendement énergétique a été démontré et devrait être amélioré dans les mois à venir. L''attention était jusqu''à présent portée sur les petits dispositifs, aussi la technologie doit-elle être adaptée pour les modules de grande surface fabriqués à l''aide du traitement R2R. Largecells fait d''importants progrès dans le domaine des cellules solaires de troisième génération imprimable pour une couverture de grandes surfaces.

Grâce aux matériaux innovants pour les TFSC organiques et hybrides modulables pour un traitement R2R, Largecells pourrait considérablement augmenter le rendement tout en réduisant les coûts. Ceci devrait faire de l''énergie solaire propre une alternative totalement fiable à l''électricité actuelle dérivée des carburants fossiles.

Informations connexes