Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

DYLAN — Résultat en bref

Project ID: 28702
Financé au titre de: FP6-CITIZENS
Pays: Suisse

La force de l'Europe réside dans la variété de ses langues

L'identification des problèmes liés à la diversité linguistique en Europe renforcera l'utilisation de plusieurs langues et promouvra un modèle plus équitable pour exploiter les langues diverses du continent dans des contextes politiques, économiques et universitaires.
La force de l'Europe réside dans la variété de ses langues
Plutôt que de considérer cela comme un obstacle, la diversité linguistique de l'Europe peut encourager les secteurs économiques et universitaires de plusieurs façons. Le projet DYLAN («Language dynamics and management of diversity») financé par l'UE a présenté les facteurs politiques, pédagogiques, scientifiques et économiques à l'origine des nombreuses langues parlées sur le continent.

Pour illustrer, les aspects politiques requièrent de l'impartialité dans la façon dont sont traitées les diverses langues et les personnes qui les parlent, et les aspects pédagogiques nécessitent la transmission et l'utilisation des connaissances dans de nombreuses langues. Ceci ne sert pas uniquement à préserver le patrimoine culturel mais encourage également l'ouverture, la diversité culturelle, l'emploi, la justice sociale et une sphère globale d'influence pour l'Europe.

Dans ce contexte, l'équipe du projet a étudié les pratiques linguistiques, le multilinguisme, la diversité linguistique, les politiques du langage et les stratégies du langage dans le monde des entreprises. Elle s'est penchée sur l'interaction de ces aspects par l'analyse du discours, l'ethnographie de la communication et l'analyse de l'environnement linguistique pour étudier trois questions principales liées à la diversité linguistique.

La première portait sur la façon dont les entreprises, institutions européennes, universités et citoyens eux-mêmes géraient la diversité linguistique grandissante en Europe. La seconde étudiait les «solutions multilingues» et le fait qu'elles ne constituent pas seulement une réponse au problème mais également un véritable avantage pour les organisations et individus. Enfin, la troisième identifiait comment les réponses multilingues peuvent vraiment constituer un avantage pour le continent.

Des recommandations notables sont ressorties des résultats et études du projet. Globalement, le projet DYLAN appelait au développement des stratégies linguistiques qui envisageait la complexité des pratiques actuelles au travail, des institutions politiques et des universités. Il suggérait que les politiques (ou aménagements) linguistiques peuvent également être soutenues par des pratiques linguistiques.

Grâce à ces résultats, le projet a aidé à définir des indicateurs linguistiques pour surveiller, évaluer et comparer des pratiques et considérations linguistiques importantes. Il a développé un outil viable pour gérer le plurilinguisme et faire progresser la recherche sur le sujet. Avec les outils et directives appropriés, les langues européennes et les directives linguistiques renforceront la richesse culturelle du continent dans toutes les sphères de la vie quotidienne.

Informations connexes