Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Relier la santé et le climat en Afrique

Un projet financé par l'UE a progressé à grands pas vers la modélisation et la surveillance des maladies à transmission vectorielle en Afrique, menées par le changement climatique.
Relier la santé et le climat en Afrique
La prise de conscience que certaines épidémies sont étroitement liées aux changements climatiques remonte à l'Antiquité. Néanmoins, nos connaissances sont incomplètes lorsqu'il s'agit de déterminer l'impact réel des zones particulièrement vulnérables dans les décennies à venir.

La précision accrue des prévisions météorologiques grâce à du matériel de pointe devrait permettre de prédire les maladies infectieuses à potentiel épidémique. Le projet QWECI («Quantifying weather and climate impacts on health in developing countries»), financé par l'UE, vise à comprendre pourquoi certaines maladies à transmission vectorielle touchent de manière disproportionnée certaines régions du monde présentant des conditions climatiques spécifiques.

Opérationnel au Ghana, au Malawi et au Sénégal, le projet a étudié comment la variation du climat influence la maladie, notamment les maladies à transmission vectorielle dont le paludisme et la fièvre de la vallée du Rift.

Le projet sur le terrain mené au Ghana met l'accent sur les liens et les mécanismes entre l'émergence, la transmission et la propagation du paludisme, et le rôle des changements climatiques sur la variabilité maladie. Au Malawi, les chercheurs ont collecté des données d'incidence provenant des hôpitaux, et au Sénégal, ils ont étudié le climat, la qualité de l'eau, la végétation, l'utilisation des sols et les aspects vétérinaires.

Ensemble, ces études ont permis de générer des bases de données médicales et une base de données atmosphériques avec des informations concernant la distribution géographique des pathogènes et des facteurs climatiques potentiels. Un modèle de prédiction du paludisme a également été créé pour simuler de manière réaliste des modèles de maladies saisonnières.

Dans l'ensemble, QWECI a amélioré la modélisation des impacts sur la santé dans le contexte africain à travers ces projets sur le terrain. Des chercheurs ont également aidé les parties prenantes africaines à fournir des cartes des maladies à jour et un système d'avertissement rapide détaillé pour les épidémies dans les pays africains.

En rassemblant des systèmes de prévision météorologiques/climatiques, la modélisation et des groupes de recherche sur le changement climatique, l'initiative QWECI a fourni un outil précieux pour aider les décideurs à combattre les maladies en Afrique.

Informations connexes

Mots-clés

Changement climatique, éruptions de maladies, prévisions météorologiques, impacts du climat, pays en développement