Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Mesurer la pollution atmosphérique

Les émissions ont un impact grave sur la santé des citoyens européens et coûtent aux systèmes de santé et aux économies de l'UE des dizaines de milliards d'euros. Lutter contre une telle pollution requiert des technologies de mesures précises, opportunes et rentables.
Mesurer la pollution atmosphérique
En UE, la pollution atmosphérique a de sérieuses répercussions sur la santé humaine et est la cause de décès évitables chaque année. Un polluant atmosphérique intérieur particulièrement dangereux est le benzène. Cet hydrocarbure est utilisé dans de nombreux procédés industriels pour la fabrication de détergents, d'huiles, de lubrifiants, de colorants et de peintures, de certains types de caoutchouc, de produits pharmaceutiques, de fibres synthétiques et des émanations de fumée de cigarette. La pollution provoquée par le procédé de production du benzène entraîne la mort de plus de 10 000 personnes chaque année.

Dans le cadre des efforts visant à contrôler la pollution atmosphérique, la législation exige de mesurer les émissions par un échantillonnage pompé d'une cartouche de sorbant suivie de la détermination par chromatographie en phase gazeuse. Le problème avec cette méthode est que les échantillons doivent être collectés et transportés dans un laboratoire pour être analysés. Ce processus plutôt long et assez coûteux entraîne des risques de dégradation, ne fournit qu'un rendu sélectif en termes de temps et présente un long décalage entre la collecte d'échantillons et les résultats.

Le projet BEN-DET financé par le sixième programme-cadre (6e PC) de l'UE, dans son effort de promouvoir la recherche menée par des petites et moyennes entreprises (PME), a trouvé une solution. Le projet a développé un dispositif portable de mesure intégré spécifique au benzène. La technologie repose sur un capteur de photo-ionisation (PID - photo-ionisation detector) de pointe en association avec un micro-préconcentrateur inerte à base de polymère et une colonne à chromatographie en phase gazeuse.

Le projet a étudié, développé et testé plusieurs options pour le moulage de polymères, le revêtement, les méthodes rentables de mesures de la température sans capteurs de température, le filtre à carbone et le PID. Ces dernières ont été intégrées dans un prototype d'instrument portable de mesure performant.

Le capteur BEN-DET offre un certain nombre d'avantages pour la lutte globale contre la pollution atmosphérique. Il permet d'établir la différence entre le benzène et d'autres hydrocarbures, et utilise un GPS pour suivre et enregistrer les lectures de manière automatique, en toute sécurité et à distance.

Informations connexes