Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un système plus efficace et plus écologique de récupération des rebuts métalliques

Pour rester compétitifs, les fabricants européens d'acier s'appuient sur des PME (petites et moyennes entreprises) équipées de fours à arc électrique (FAE) qui recyclent les déchets métalliques. Des chercheurs financés par l'UE ont conçu un processus original qui devrait améliorer le recyclage tout en protégeant l'environnement.
Un système plus efficace et plus écologique de récupération des rebuts métalliques
Le recyclage des rebuts métalliques dans les FAE produit une poussière contenant du zinc, du fer et d'autres métaux. De fait, la proportion de zinc augmente car l'industrie automobile utilise de plus en plus de métaux galvanisés (recouverts d'une couche protectrice de zinc).

Cette méthode de recyclage utilise énormément d'énergie, rejette des gaz à effet de serre et contribue au réchauffement planétaire. Elle produit également des dioxines et des résidus qui doivent finir en décharge en tant que déchets dangereux.

Des chercheurs européens soutenus par un financement du projet REDILP («Recycling of EAF dust by an integrated leach-grinding process») se sont attachés à concevoir un processus original pour retirer de cette poussière les métaux lourds dangereux et le dioxyde de zinc, et utiliser le matériau ferreux restant dans les fours à arc.

Les chercheurs ont mis au point un processus hydrométallurgique «froid» de lixiviation, basé sur une activation par broyage et une précipitation. Le broyage et la lixiviation mettent la poussière en solution d'où il est possible de séparer certains métaux par précipitation (sous forme solide). L'innovation a consisté à intégrer en une seule étape le broyage et la lixiviation. La totalité du processus survient en circuit fermé pour récupérer le zinc, le fer et le plomb, sans laisser de résidus.

Après une phase expérimentale en laboratoire et l'optimisation du processus, une usine prototype a été construite pour démontrer la récupération du zinc.

L'utilisation du broyage et de la lixiviation intégrés sur la poussière de fours à arc a réduit les coûts de traitement et de mise au rebut. Elle réduit également l'impact sur l'environnement de la consommation d'énergie et de la mise en décharge des déchets dangereux. Enfin, le nouveau processus récupère des métaux de valeur, et donc préserve les ressources naturelles.

La commercialisation du processus Redilp pourrait donc renforcer la compétitivité des PME d'Europe qui sont impliquées dans la fabrication de l'acier, tout en protégeant l'environnement.

Informations connexes