Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

OPTIMA — Résultat en bref

Project ID: 509091
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Italie

Pas de beauté sans eau douce

Approvisionner les régions intérieures des pays méditerranéens non européens en eau douce pourrait réduire la misère et engendrer la prospérité économique.
Pas de beauté sans eau douce
La région méditerranéenne a des bords de mer magnifiques, mais les terres intérieures sont encore la scène de nombreuses difficultés et même de dispute concernant la disponibilité de l'eau douce. Le projet OPTIMA («Optimisation for sustainable water management») financé par l'UE a testé et proposé une nouvelle solution pour la gestion intégrée des ressources en eau afin de faire face à ces difficultés.

En accord avec les directives de l'UE et la viabilité environnementale, le projet a tenté de faire face aux questions économiques et sociopolitiques relatives à la disponibilité de l'eau douce, notamment en ce qui concerne l'élaboration de politiques et les processus décisionnels. OPTIMA a également mené une analyse économique qui pourrait un jour réunir les parties prenantes et renforcer la collaboration.

Tout aussi important, OPTIMA a utilisé la programmation mathématique et l'optimisation à multicritères pour créer une approche interactive sur le web pouvant aider les parties prenantes à gérer les ressources en eau douce. Il intégrait toutes les dimensions environnementales et sociales en questions, incluait les parties prenantes dans la prise de décision, soulignait les critères nécessaires et identifiait les obstacles à la gestion efficace des ressources en eau douce.

Ce processus implique des comparaisons et une analyse approfondie des études de cas autour de la région méditerranéenne. L'un des résultats importants du projet était une base de données sur les technologies hydriques et les coûts associés, laquelle a le potentiel de soutenir les gouvernements locaux et nationaux en introduisant de nouvelles solutions.

Toutes les données du projet, les meilleures pratiques et le développement du secteur de l'eau douce ont été diffusés à autant de parties prenantes que possible. Ceci a permis de poser les bases d'un changement, générant davantage de perspectives économiques et une stabilité améliorée pour les régions méditerranéennes plus sèches, notamment au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Informations connexes