Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CHILD TRAUMA NETWORK — Résultat en bref

Project ID: 509082
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Espagne

Un meilleur soutien aux enfants ayant subi un traumatisme

Même si dans les pays euro-méditerranéens de nombreuses équipes spécialisées traitent rapidement ou suivent les enfants victimes de traumatismes, de nombreux domaines requièrent encore des améliorations. Des chercheurs européens ont donc essayé de trouver des moyens plus efficaces pour mieux gérer le soutien médico-psychologique de cette population très vulnérable.
Un meilleur soutien aux enfants ayant subi un traumatisme
Le projet CHILD TRAUMA NETWORK («Psychological network support to violence traumatized children: disasters, conflicts») a été financé par l'Union européenne pour améliorer l'aide apportée dans ces situations de traumatisme violent.

:Etabli en 2004, le réseau regroupe des psychiatres et des psychologues de 10 pays du pourtour méditerranéen: Algérie, Belgique, Égypte, France, Italie, Liban, Maroc, San Marin, Espagne et Tunisie. L'objectif principal de ce groupe de pays francophones consistait en une amélioration des connaissances et des mesures prises pour soutenir et prendre soin des enfants traumatisés par des catastrophes violentes comme celles occasionnées par la guerre ou le terrorisme. Les concepts et les pratiques qui s'appliquent actuellement dans le monde sont largement basés sur le manuel américain de Diagnostic et de Statistique des Troubles Mentaux (DSM). Cette approche ne correspond pourtant pas à la réalité clinique observée dans les pays participants et ne peut être utilisée pour y répondre.

Conscient de ces lacunes, le réseau cherche à harmoniser les paradigmes d'action et les pratiques utilisées lors des trois phases d'un traumatisme: la phase immédiate ou réaction émotionnelle immédiate, la phase post-immédiate et enfin la phase différée ou chronicisée. Les membres du réseau ont plus particulièrement axé leurs travaux sur l'élaboration d'outils cliniques simples pour l'examen, l'évaluation et le traitement des traumatismes.La reconnaissance de l'importance des différences culturelles et des habitudes constituait également un élément fondamental de cette étude comme l'étaient l'égalité des sexes et les questions d'éthique.

Les partenaires ont par ailleurs élaboré un manuel commun à destination des jeunes psychiatres, psychologues et autres professionnels de santé mentale afin de diffuser les objectifs et travaux du réseau. Conçu pour l'enseignement, la formation et la mise en pratique d'un soutien médico-psychologique et psycho-social des enfants traumatisés, ce manuel a été lu de manière critique et modifié sur la base de cette évaluation. Un second objectif prévoyait également la création d'un système d'aide pays par pays permettant à chaque pays partenaire de faire appel aux autres pour l'aider à évaluer les besoins ou renforcer les équipes.

Dans l'ensemble, la stratégie des membres du projet est de bon augure pour les enfants touchés par la violence et les traumatismes: une amélioration des mesures de soutien en cas de catastrophe, un meilleur soutien et une intervention plus efficace.

Informations connexes