Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Améliorer la précision des données nucléaires

Un projet financé par l'UE a réalisé des progrès dans le domaine de la mesure, de l'évaluation et de la validation de données nucléaires critiques pour satisfaire aux exigences de précision dans la conception des réacteurs. Ainsi, il ne devrait pas être nécessaire d'ajuster les données pour une grande variété d'expériences intégrales.
Améliorer la précision des données nucléaires
Les technologies de partitionnement, de transmutation et de réduction des déchets sont des facteurs importants de la soutenabilité de l'énergie nucléaire pour les réacteurs existants et les réacteurs à neutrons rapides de quatrième génération. Pour réaliser les nouveaux réacteurs nucléaires et les cycles du combustible, la précision des données et des modèles associés doit être améliorée.

Dans le cadre du projet ANDES («Accurate nuclear data for nuclear energy sustainability»), financé par l'UE, des efforts particuliers ont été consacrés à l'obtention de données de haute qualité sur des isotopes et des réactions clés avec l'incertitude la plus faible possible. En particulier, les scientifiques ont insisté sur l'amélioration des données sur la décomposition pour la cinétique des réacteurs, ainsi que sur les sections efficaces des isotopes et des neutrons des actinides.

ANDES a associé des données différentielles sélectionnées à des expériences intégrales dans les installations les plus importantes du monde entier en vue de fournir des informations spécifiques et complémentaires sur les domaines de l'énergie basse, moyenne et élevée. Le rôle complémentaire des méthodes différentielles et intégrales était nécessaire pour atteindre la précision recherchée pour la conception de réacteurs.

De plus, les chercheurs ont amélioré la gestion de l'incertitude et de la covariance au sein du processus d'évaluation. Parallèlement, la formation de jeunes chercheurs et ingénieurs assurerait la disponibilité d'une future main d'œuvre qualifiée.

Les scientifiques ont analysé les données de mesures différentielles relatives à la diffusion inélastique de l'uranium et aux réactions, ainsi que la fission des actinides mineurs. ANDES a développé des codes pour évaluer les données différentielles, affectant des incertitudes et de la covariance à des données de bases, et pour inclure des incertitudes et de la covariance dans les simulations de neutrons. Ces outils ont été étendus pour une utilisation dans les réacteurs et les cycles de combustible. En développant de nouveaux outils, les chercheurs ont également fait des progrès dans l'interprétation et l'amélioration des données des expériences intégrales.

Les autres réalisations ont consisté à évaluer et améliorer encore les modèles nucléaires utilisés dans les domaines des hautes énergies, et à obtenir de nouvelles données pour les réactions à haute énergie des ions légers. En améliorant les modèles de prévisions, le projet ANDES a permis d'estimer des incertitudes dans la région des hautes énergies 100-600 MeV.

Le projet ANDES a mené un travail considérable pour disséminer ses résultats de manière large et efficace par le biais de l'Agence pour l'énergie nucléaire (AEN) et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Informations connexes

Mots-clés

Données nucléaires, réacteur, conceptions de réacteur, partitionnement, transmutation, technologies de réduction des déchets, énergie nucléaire, cycles du combustible, soutenabilité de l'énergie nucléaire, données sur la décomposition, cinétique des réact